TEST ULTRA HD BLU-RAY : Ready Player One


Ready Player One Warner Bros

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 1.85:1 - Panoramique HEVC DI - 2K

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 5.8 Mb/s

Version Française Dolby Atmos - Dolby Digital Plus 7.1 5.3 Mb/s

Autres pistes Français - Anglais - Espagnol
Sous-titres Français - Espagnol - Néerlandais
Sortie Blu-ray 08/08/2018
Awards Must Have - Référence Technique

Le test

Ready Player One est un concentré de pop culture mis entre les mains de Steven Spielberg. Afin de pouvoir profiter de tout le potentiel du film, rien de tel qu'une édition 4K Ultra-HD signée Warner Bros. Avec une image tirée d'un master intermédiaire 2K et deux pistes audio en Dolby Atmos (core Dolby True HD) ou en DTS-HD Master Audio, nous sommes prêt pour l'Oasis.

Une première claque visuelle

Afin de renforcer la narration, la mise en scène aime jouer avec les codes visuels du film. C'est ainsi que deux visions s’entrechoquent : la pellicule du monde réel avec une colorimétrie froide et terne, et le tout numérique de l'Oasis avec des couleurs éclatantes et chaudes à souhait. Par rapport à l'édition Blu-ray, le HDR en Doby Vision fait des merveilles avec un nuancier bien plus riche. Il n'est pas rare de se demander si l'on regarde le même film ! De plus, la profondeur des noirs est renforcée par un contraste encore plus solide. Avec un tel contraste, les effets de lumière et la photographie de Janusz Kaminski sont encore plus bluffants.

Même si le master est resté sur du 2K (la quantité astronomique d'effets spéciaux est un énorme frein technique pour passer sur du 4K), l'ensemble de la définition monte tout de même d'un cran. Il n'est donc pas étonnant de voir la granularité du monde réel plus épaisse, ce qui contraste énormément avec le découpage chirurgical de l'Oasis. Et c'est là que tout le talent de Spielberg rentre en jeu, savoir passer d'un monde à l'autre tout en douceur sans coupe abrupte. Une démonstration.

Une deuxième claque sonore

Après une première claque bien méritée, sommes-nous prêt à tendre l'autre joue ? Bien évidemment, nous demandons que çà. Si nous n'avons pas pu tester le Dolby Atmos, sachez que le reste des pistes ont un rendu tout simplement phénoménal. Ici on parle de spectacle avec un grand S, où tout fan de "bon son" y trouve son compte. La richesse de bande-son ne laisse aucun répit au mixage qui dispatche tout ce beau monde sur toutes les enceintes à sa disposition.

Rien que la course à bord de la Doloréan nous procure une sensation assez rare dans le divertissement pour être soulignée. Si en plus on y rajoute l'énorme séquence "Shining" et le final dantesque, il devient très difficile de reprocher quoi que se soit au travail effectué sur la partie sonore. On ne peut donc que féliciter l'ingénieur son Kyrsten Mate Comoglio qui a su tirer le maximum des exigences du réalisateur. Du grand art.

Des bonus complets

Les suppléments sont disponibles sur le disque Blu-ray avec l'impressionnant module "Déchiffrer le code" :

  • Déchiffrer le code (57'22)
  • Les effets spéciaux d'un nouveau monde (24'39)
  • Les années 80 : l'inspiration (5'38)
  • Niveau supérieur : le son du futur (8'03)
  • Meilleur score : fin de partie (10'04)
  • L'excellente aventure d'Ernest et Tye (12')
  • Boîtier Steelbook® collector
  • Pin exclusif
  • Un poster collector

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 6 12 / 12 12 / 12
Verdict Bonus Artistique
24 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Par Frédéric Tribolo

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests