TEST ULTRA HD BLU-RAY : La Fureur du Dragon (Meng Long Guo Jiang)


La Fureur du Dragon Metropolitan Export

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Française DTS HD Master Audio 7.1 6.1 Mb/s

Version Chinoise DTS HD Master Audio 6.1 5.5 Mb/s

Autres pistes Chinois
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 27/10/2018
Awards Aucun

Le test

Metropolitan nous propose en ce mois d'octobre de redécouvrir quatre films de Bruce Lee en 4K. Tirant profit d'un interpositif datant de 2016, ces derniers débarquent pour la première fois sur une galette Ultra-HD à partir de nouveaux masters 4K.

La Fureur du Dragon, œuvre de 1972, s'en tire globalement bien : si l'image n'impressionne pas particulièrement, elle dispose de quelques solides arguments. La définition est plutôt bonne, idéal pour apprécier avec une précision inédite les costumes et décors du film. L'édition peine cependant à maintenir l'équilibre sur la durée, des scènes se montrant moins flatteuses : on pense notamment à quelques extraits de l'aéroport, lors du prologue. Malgré ces baisses de régime, on reste satisfait du rendu, les textures se montrant particulièrement convaincantes. On conserve un grain naturel et défini, qui ne semble pas avoir été dénaturé par le dépoussiérage de cette nouvelle restauration 4K.

Point important : contrairement à ce que l'on peut lire sur la toile concernant la présence de la technologie HDR sur les différents films du coffret, l'encodage HDR est tout simplement absent des disques et les films présentés en SDR. Si le fameux logo HDR n'apparaît pas au lancement des films, c'est donc tout à fait normal (à l'image d'autres UHD - Les Tontons Flingueurs par exemple). Cela n'empêche pas à La fureur du Dragon de proposer d'agréables couleurs, avec une colorimétrie assez réussie dans l'ensemble. Ce sont les couleurs primaires qui gagnent surtout au change, le rouge et le jaune ne manquant pas de peps. L'image propose également de sympathiques nuances (le bleu de la tenue de Bruce Lee, la chemise de Chuck Norris). Enfin le contraste est honnête, avec des noirs corrects.

En ce qui concerne la partie sonore, le disque embarque le même contenu que celui de la galette bleue : une piste DTS-HD Master Audio 7.1 pour la version française, une piste DTS-HD 6.1 mandarin (ainsi qu'un DTS 2.0 mono) et VO cantonaise. On recommande chaudement le visionnage en VF ou dans sa version cantonaise. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la piste DTS 2.0 cantonaise est certainement la plus réussie, mariant équilibre et rondeur. Si le son est évidemment un peu fatigué, il reste tout à fait acceptable et bien moins étouffé que celui de la version mandarin. Que l'on parle que la piste mono ou du DTS-HD Master Audio 6.1, difficile de ne pas reconnaître les grosses faiblesses de ces deux propositions : un son fatigué, presque inaudible, qui dans le mixage 6.1 se contente d'étendre légèrement la piste, sans gagner en finesse. La version française, à la spatialisation discutable et à la basse timide, est la plus limpide des quatre pistes présentes sur le disque.

Pas de bonus sur la galette, ces derniers sont à retrouver sur le Blu-ray (on retrouve notamment un module de plus d'une heure sur Bruce Lee).

Pour plus d'informations concernant l'étalonnage du film et la liste des suppléments, n'hésitez pas à lire notre test de l'édition Blu-ray.

Les notes

Piste 1 Piste 2 (VO) Audio Vidéo
Version Française 5 Version Chinoise 1.5 6.5 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
16 / 24 Délaissé Moyen.

Par Pierre LARVOL

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests