TEST ULTRA HD BLU-RAY : Premier contact (Arrival)


Premier contact Sony Pictures

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 2.35:1 - Cinémascope HEVC DI - 2K

Version Anglaise DTS HD Master Audio 7.1 6.2 Mb/s

Version Française Dolby Digital 5.1 0.64 Mb/s

Autres pistes Français - Anglais sourds et malentendants - Allemand - Espagnol - Autres
Sous-titres Allemand - Espagnol - Autres
Sortie Blu-ray 12/04/2017
Awards Aucun

Le test

Premier Contact fut tourné à l’aide de caméras Arri Alexa Xt et Xt Plus (Arriraw 2.8K) et profite pour cette édition UHD d’un master intermédiaire de résolution 2K. La galette dispose également d’une piste DTS-HD Master Audio 7.1 pour l’écoute originale et d’une piste Dolby Digital 5.1 pour la version française.

Denis Villeneuve a voulu donner un cachet très atypique à son œuvre et s’y est employé avec brio. L’œuvre du réalisateur canadien est d’une froideur ahurissante et semble presque monochrome tant l'orange des combinaisons contraste avec tout le reste. Les couleurs sont ternes comme l’hiver et les noirs d’une opacité à toute épreuve. Doté d’une capacité visuelle peu ordinaire et plutôt bien conçu pour une expérience OLED, Premier Contact possède des arguments assez solides malgré un master intermédiaire 2K. Cette image 2160p gonflée artificiellement arrive à préciser plus sensiblement son niveau détail grâce au piqué rasoir. L’édition Blu-ray du film était déjà performante dans le domaine, ici la version UHD bonifie l’ensemble avec une certaine efficacité sans pour autant créer un fossé entre les deux formats. Prenons par exemple les gros plans qui détaillent mieux les grains de peau, les arrière-plans plus définis et finalement, un volume vidéo plus appréciable. La fonction HDR exclusive au format Ultra-HD, délivre un rendu des couleurs pas forcément plus terne mais plus juste. La sensation de froideur est ainsi encore plus insensible et contraste encore mieux avec les combinaisons orange des humains. Le rapport dynamique est également plus à son avantage ici aussi. La montée des humains dans le vaisseau extra-terrestre est un exemple parmi tant d’autres. A vrai dire, c’est surtout lorsque les humains viennent communiquer avec les extra-terrestres que la sensation se ressent. Globalement, cette image UHD tire son épingle du jeu et profite d’un atout assez bénéfique avec la fonction HDR.

Sur le plan auditif, Premier Contact ne dispose pas de piste Dolby Atmos. Fait assez rare pour être souligné, le film propose des écoutes en DTS-HD Master Audio 7.1 pour la version originale et SEULEMENT du dolby Digital 5.1 pour la version française quand le Blu-ray offert à l’intérieur propose lui du DTS-HD Master Audio 5.1. Une frustration assez lourde à accepter…

Sachez que les pistes du Blu-ray ne sont qu’en 16-bit (voir scan plus bas), tout comme la version originale de l’édition UHD. Pas très sexy tout ca !

Le mixage du film se veut à l’image du film très particulier mais très efficace. L’équilibre y est parfait, les voix sortent avec finesse et richesse et l’œuvre offre une ambiance environnementale assez singulière. Il n’y a pas de grands tapages acoustiques comme des trajectoires spatiales ou une dynamique folle furieuse, mais une finesse d’une efficacité étonnante. Les subtilités spatiales sont nombreuses, d’une intelligibilité exquise et dissimulées aux quatre coins de la pièce. Poétique !

Le face-à-face entre les deux pistes sur l’édition UHD tourne en faveur de la piste américaine. Le rendu sonne plus large, se veut plus cristallin et précis.

Les suppléments sont à retrouver sur l'édition Blu-ray.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5 Version Française 2 7 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17.5 / 24 Délaissé Intéressant dans son ensemble.

Par Sylvain Camps