TEST ULTRA HD BLU-RAY : Passengers


Passengers Sony Pictures

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 2.35:1 - Cinémascope HEVC DI - 4K

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 3.5 Mb/s

Version Française Dolby Digital 5.1 640 Mb/s

Autres pistes Aucuns
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 03/05/2017
Awards Aucun

Le test

Tourné avec une caméra Arri Alexa 65, Passengers a bénéficié d'un master intermédiaire 4K : l'image n'a donc pas fait l'objet d'un upscale dans le cadre de cette édition Ultra-HD. En ce qui concerne la partie sonore, la galette embarque une piste Dolby Atmos pour la version originale et un mixage Dolby Digital 5.1 pour la langue de Molière.

Le rendu propre et lumineux de l'Ultra-HD de Passengers impressionne. Le piqué est bon et la définition réellement excellente. Avec un agréable niveau de détails, l'image de l'UHD bénéficie d'un avantage certain sur l'édition Blu-ray du film. Tout l'univers visuel gagne en complexité : les décors sont plus précis tandis que les visages se montrent plus fins, tout comme les costumes. L'espace, par exemple, semble plus immense encore avec cette version 4K, la précision supplémentaire faisant assurément son effet. Pour ce qui est de la colorimétrie, la technologie HDR ajoute son appréciable grain de sel : elle permet à l'oeuvre d'afficher des couleurs plus naturelles encore. L'ensemble propose des nuances intéressantes, avec des tons qui varient selon les endroits du vaisseau : on pense notamment au rouge, profond, du bar ou le reflet bleu de l'ordinateur de bord sur le visage de Laurence Fishburne dans la dernière partie du film. Enfin le contraste s'avère solide avec des noirs convaincants. Du travail de qualité.

Côté son, on retrouve sur l'UHD un mixage Dolby Atmos pour la VO et une piste Dolby Digital 5.1 pour la VF. La piste Dolby Atmos offre un son puissant qui assure efficacement le spectacle. Les effets à bord de l'Avalon sont nombreux et correctement spatialisés : entre les alarmes et les différents bruits du vaisseau, on est relativement gâté en terme d'immersion sonore. Le canal LFE est également sollicité à quelques reprises dans le film. Le mixage exploite enfin avec intelligence les canaux Atmos, avec une belle présence de sons et effets qui étendent la scène sonore. Mention à la scène où l'eau retombe dans la piscine suite à la perte de gravité, particulièrement efficace. En comparaison, la piste française au format Dolby Digital 5.1 fait moins dans la dentelle : si le mixage est dynamique, il souffre cependant de lacunes par rapport à la version originale, à commencer par un rendu sonore un peu brut face au son précis de la VO.

Pas de bonus sur le disque.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 2 8 / 12 12 / 12
Verdict Bonus Artistique
20 / 24 Délaissé Intéressant dans son ensemble.

Par Pierre LARVOL