TEST ULTRA HD BLU-RAY Inferno

Inferno

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 1.85:1 - Panoramique HEVC

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 5 Mb/s

Version Française Dolby Digital 5.1 640 Mb/s

Autres pistes Aucuns
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 15/03/2017
Awards Aucun

Le test

Troisième volet de la série à voir le jour en Ultra-HD, Inferno a été filmé avec l’aide de caméras Arri Alexa XT et Red Epic Dragon. L'oeuvre a bénéficié d’un master intermédiaire 2K. Côté son, on retrouve pour la version originale une piste Dolby Atmos et un mixage Dolby Digital 5.1 pour la VF.

Jusqu’ici uniquement tourné en argentique, la série du réalisateur Ron Howard passe avec Inferno pour la première fois au numérique. Un changement qui ne se contente pas d’atteindre uniquement la source, le format de l’image changeant également : en effet, l’oeuvre délaisse le 2:40:1 pour le 1:85:1. Bien que tirant profit d’un master intermédiaire 2K, l’édition UHD exploite au mieux le support : on remarque ainsi un piqué de qualité, une belle définition et d’intéressants apports en ce qui concerne les couleurs. Les textures sont plus fidèles, des vêtements aux décors (ce qui, notamment dans ce film, est un réel plus). Les visages gagnent également en précision. Plus nuancée grâce à la technologie HDR, la colorimétrie de cette édition se distingue de l’édition Blu-ray par des couleurs plus marquées, mais aussi par un excellent contraste. On remarque surtout deux couleurs dans l’oeuvre : le rouge et le marron. Les noirs sont quant à eux bien gérés, avec un niveau de détails très satisfaisant dans les scènes sombres. On est face à une copie tout à fait recommandable : un bel exemple qu’il est bien possible, même avec un master intermédiaire 2K, d’offrir une image plus riche en Ultra-HD.

En ce qui concerne la partie son, la galette propose pour la VO un mixage Dolby Atmos (Dolby TrueHD 7.1) et une piste Dolby Digital 5.1 pour la VF. Si la version française offre un son moins intéressant, cela reste cependant correct dans l’ensemble. Evidemment, l’immersion est plutôt à retrouver du côté de la piste anglaise avec un son précis et puissant. Avec une scène principalement avant, le film étend et distille surtout l’ambiance (une mention pour cette dernière) et la musique sur les autres canaux. Une spatialisation réussie avec une vraie hauteur à quelques occasions (la scène du drone). De l’excellent travail.

Outre un habituel menu présentant l’équipe du film, pas de suppléments sur le disque.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 6 Version Française 2.5 8.5 / 12 11.8 / 12 20.3 / 24 Délaissé Moyen.

Pierre LARVOL

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.