TEST ULTRA HD BLU-RAY : Les Affranchis (Goodfellas)


Les Affranchis Warner Bros

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 1.78:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 4 Mb/s

Version Française Dolby Digital 2.0 0.192 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 07/12/2016
Awards Aucun

Le test

En 2015, le mythique Les Affranchis nous revenait dans une édition Blu-ray agrémentée à l'occasion des 25 ans du film : on se souvient notamment d'une image revue et corrigée, l'œuvre ayant bénéficié d'un nouveau master intermédiaire, 4K cette fois-ci. Tourné pour rappel en argentique avec une caméra Arriflex, le film se propose désormais en Ultra-HD. L'argument premier de cette édition reste, outre l'exploitation complète du master de 2015, l'utilisation de la technologie HDR. L'apport se limite à la partie visuelle, le son n'ayant pas été retravaillé pour le support et les uniques suppléments présents sur la galette étant présents sur l'édition anniversaire.

Côté image, l’encodage HEVC H.265 du film n’apporte à l’édifice qu’une subtile amélioration. Avec un grain argentique prononcé, l’oeuvre conserve les traces de sa restauration 4K. Un grain qui varie d’ailleurs selon les scènes. En ce qui concerne la précision de l’image, l’écart entre l’édition Blu-ray et celle de l’UHD existe mais, et après comparaison justement, n’a rien d’extraordinaire : on peut parler d’un léger gap en définition. Au rang des améliorations, les visages gagnent en complexité, les vêtements se montrent plus fins et on note une légère amélioration du niveau de détails des décors. Ne vous y trompez pas, le rendu global reste tout à fait excellent. 

C’est surtout la colorimétrie, soulignée par la technologie HDR, qui donne de valables arguments à cette version Ultra-HD. Les couleurs primaires sont fidèles, toujours dans le ton de la restauration de 2015. On remarque un gain de présence de certaines couleurs (le rouge, le marron) qui permet, avec la légère hausse de définition, de marquer la différence avec la galette bleue sans pour autant aller jusqu’au « jour et nuit » d’autres UHD. On l’avait déjà constaté sur le Blu-ray, le contraste de ce nouveau master est assez poussé et ici on retrouve plus ou moins les mêmes défauts. Les noirs sont profonds, mais manquent parfois de nuances, bouchant alors certains endroits de l’image. Pour conclure sur une note positive, la luminosité est clairement meilleure. Un UHD à recommander avant tout à ceux qui n’ont pas eu l’occasion de voir le master 4K de 2015 ou aux fans du film de Scorsese qui souhaite posséder l’édition probablement « ultime » du film.

Pas de nouveautés en revanche du côté du son, le disque embarquant les différents mixages du Blu-ray. On retrouve donc une piste DTS HD MA 5.1 pour la version originale et le bon vieux encodage Dolby Digital 2.0 pour la langue de Molière. La VO propose un son correctement distillé, certes surtout frontale, mais qui exploite malgré tout avec intelligence les différents canaux (la musique, notamment, se montre assez dynamique). Les dialogues sont toujours audibles. Pour les fans de la VF, le résultat n’a rien de nouveau : on est face à un son un peu fatigué, mais qui fait encore le travail.

Côté supplément, bien que la plus grande partie des bonus soit sur le Blu-ray qui accompagne l’UHD, on note la présence de deux commentaires : celui de l’équipe du film et un autre de Henry Hill accompagné de l’agent du FBI Edward McDonald. Moins joyeux : pas de sous-titres concernant ces deux commentaires… l’unique sous titrage se lançant lors du visionnage étant celui du film.

 

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5 Version Française 2 7 / 12 10 / 12
Verdict Bonus Artistique
17 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Par Pierre LARVOL