TEST ULTRA HD BLU-RAY : Alien : Covenant


Alien : Covenant 20th Century Fox

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 2.40:1 - Cinémascope HEVC DI - 2K

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 9.2 Mb/s

Version Française DTS 5.1 0.768 Mb/s

Autres pistes Autres
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 13/09/2017
Awards Démo Son VO

Le test

La suite de Prometheus s’est fait attendre quelques années. Ridley Scott a mis fin au suspense cette année avec Alien: Covenant. Une suite qui a misé sur de gros moyens techniques pour régaler son audience et sa fan-base. Captée à l’aide de caméras Arri Alexa mini & XT et mixée en Dolby Atmos, nous avions véritablement hâte de tester cette expérience en UHD. Peut-être que certains trouveront à redire sur le fait que la source provienne d’un master intermédiaire 2K, mais le véritable tour de force de cette franchise tire profit d’un élément très particulier, les noirs. L’édition ultra-HD embarque avec elle une piste Dolby Atmos pour la version originale et une piste DTS mi-débit pour la version française. Petite information, Alien: Covenant est le premier film de la saga à être intégralement tourné en numérique.

En effet à lecture de la feuille de match, un D.I de résolution 2K semble peu profitable à l’expérience Ultra-HD. Or avec l’aide de la fonction HDR, cela peut s’avérer tout de même payant. On s’arrêtera volontiers un instant sur le rendu du piqué (déjà pointu en Blu-ray) tout bonnement excellent notamment sur les gros plans. Cependant, le véritable point fort de cette édition 2160p résulte dans le traitement des noirs. De Alien, le 8e Passager à Alien Covenant, le gros plus de l’atmosphère se joue dans l’obscurité, une tache ardue a retranscrire en vidéo. Noirs bouchés, noirs grisonnants etc, n’ont jamais totalement réussi à nous convaincre sauf peut-être avec Prometheus. Covenant fourni un travail exemplaire à ce sujet. Bien épaulé par la fonction HDR qui densifie magnifiquement les séquences obscures et donne un volume à l’image fantastique, le rendu vidéo en est presque parfait. Nous pourrions regretter quelques manques d’intensité comme lors de la séquence de la flûte entre les deux droïdes, ou lors de la visite du musée des expériences (l’éclairage naturel y est pour beaucoup), mais globalement c’est assez sidérant. Si vous êtes équipés d’un OLED, le spectacle sera divin !

Commençons par mettre fin au suspense qui n’en est pas un, la différence entre la version originale et la version française. Comme toujours, la version originale dopée au codec HD s’envole plus haut, peaufine tous les détails et possède plus de coffre.

Concernant le mixage, les plages de silences dans Alien: Covenant ont une place plus prépondérante que dans Prometheus. Il faut surtout  attendre la dernière partie du film pour une exploitation totale et explosive. Attention toutefois, le plaisir est constamment présent et de nombreuses subtilités spatiales sont à créditer. Entre les petits bruitages des aliens, une tension omniprésente, la voix de « Mother » dans les enceintes atmos, et un canal LFE au répondant musclé, le dernier film de Ridley Scott dispose d’un mixage formidablement architecturé. La bande-son vit et respire au rythme du scénario et offre un relief sonore divin.

Pas de suppléments sur le disque.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 3 9 / 12 11.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Délaissé Moyen.

Par Sylvain Camps