TEST ULTRA HD BLU-RAY : Independence Day : Resurgence


Independence Day : Resurgence 20th Century Fox

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 2.35:1 - Cinémascope HEVC DI - 4K

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 9.1 Mb/s

Version Française DTS 5.1 0.768 Mb/s

Autres pistes Espagnol - Autres
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Autres
Sortie Blu-ray 23/11/2016
Awards Démo Son VO

Le test

Il n’y a pas si longtemps, Independence Day fêtait son 20e anniversaire. L’occasion pour Roland Emmerich de rajeunir son œuvre avec un tout nouveau master 4K. En découlaient des copies Blu-ray et UHD de grande qualité. Aujourd’hui, nous vous proposons une séance de rattrapage avec Independence Day: Resurgence, la suite du premier film en Ultra-HD Blu-ray. Cette séquelle a bénéficié d’un D.I 4K et embarque une piste Dolby Atmos exclusive à la version originale et une piste DTS mi-débit pour la langue de Molière.

Après nous avoir séduit en Blu-ray 3D et en Blu-ray, nous voici dans le vif du sujet avec cette copie 2160p. Ce qui frappe d’entrée de jeu grâce à la fonction HRD, c’est l’impact des noirs. Nous vous le disions dans notre test 3D, le film ne bénéficie que de très peu de substances lumineuses. Cette absence se trouve sensiblement amoindrie tant le rendu des noirs est abyssal et magnifiquement bleuté par instants. Ces derniers enveloppent tellement bien le rendu visuel, que le moindre détail se distingue aisément. Commandes de bord, arrière-plan du vaisseau mère etc, ne sont que quelques exemples. La séquence avec Bill Pullman (président des USA à l’époque du premier Independence Day) montre également que la fonction exclusive UHD apporte plus de densité lumineuse avec un rendu du ciel plus naturel et des couleurs plus pêchues.

L’avantage d’avoir un master intermédiaire 4K c’est que le gain au niveau du piqué est assez évident. Alors certes ID4: Resurgence sombre très souvent dans l’obscurité, mais il n’empêche que bon nombre d’éléments se trouvent parfaitement ciselés et décollent de l’image. Le rendu gagne en profondeur et immersion. Le gain vis-à-vis du support Blu-ray est substantiel, aucun doute là-dessus.

Côté son, finie la piste DTS-HD Master Audio officiant sur la version originale et place à la piste Dolby Atmos. Les effets -placement d’objet- sont assez sensibles comme en atteste le chapitre 8 (37') avec les impacts de la tempête sur le dessus du vaisseau ainsi que le frottement de sa carcasse avec le gros météorite. Les séquences d’actions sont cependant les seuls moments où l'Atmos apporte son savoir-faire.
Pour le reste, le mixage ne fait l’impasse sur aucun élément. Le premier film était un véritable phénomène en la matière, la suite ne fait pas dans la demi-mesure. Les séquences musclées s’en donnent à cœur joie, exploitant au maximum l’ensemble des canaux à coup de trajectoires spatiales et autres indexations parfaites des effets. Le canal LFE est toujours au rendez-vous avec de fortes secousses acoustiques.

La version française vêtue de son costume DTS mi-débit ne peut soutenir la comparaison malgré un rendu tout à fait honorable.

Aucun supplément n’est disponible sur la galette, excepté le commentaire audio de Roland Emmerich.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 3 9 / 12 11.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Délaissé Intéressant dans son ensemble.

Par Sylvain Camps