TEST ULTRA HD BLU-RAY : Tarzan (The Legend of Tarzan)


Tarzan Warner Bros

A-B-C | All Zones Ultra HD Blu-ray 2160p 2.40:1 - Cinémascope HEVC DI - 2K

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby Digital Plus 7.1 1.2 Mb/s

Version Française Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 9.2 Mb/s

Autres pistes Autres
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Autres
Sortie Blu-ray 09/11/2016
Awards Aucun

Le test

Après avoir fait honneur au support Blu-ray, Tarzan de David Yates se présente aujourd’hui en Ultra-HD. Le film fut tourné à l’aide de la caméra Red Epic Dragon (captation en 6K) pour aboutir sur un DI 2K. Le film bénéficie également d’un mixage Dolby Atmos que nous retrouvons ici en HD pour la version française et en SD pour la VO.

Pour ce test, nous avons comparé l’image UHD à celle du Blu-ray upscalée en 4K.

Une image gonflée artificiellement n’a que peu de chances de nous épater et ce Tarzan confirme ce constat sans pour autant tomber dans le dramatique. Comme toujours, l’indispensable fonction HDR va offrir plus de profondeur au contraste et redonner un cachet plus équilibré à l’aspect général.

Si le gain au niveau du piqué se fait la majeure partie du temps sur les gros plans (les arrières plans restent identiques), le High Dynamic Range, lui, opère sur chacune des situations. D’une manière générale, les couleurs regagnent en vivacité. L’ouverture, avec son approche monochrome, se trouve mieux densifiée et se libère de son petit voile vert. L’exemple assez flagrant de ce constat reste le costume du capitaine Rom au rendu proche de l’ivoire à l’inverse de l’UHD, lui, blanc. Le maquillage des autochtones est également plus détaillé et resplendissant. Les maisons de pailles dans la savane retrouvent leur teinte dorée là où le Blu-ray dévoilait un aspect assez terne.

Comme nous l’indiquions dans notre test Blu-ray, les séquences dans la jungle avaient fière allure mais manquaient légèrement de densité. Nous espérions que l’édition UHD allait apporter ce petit manque. Rendez-vous donc au chapitre 8 pour se rendre compte que les noirs ont pris une certaine épaisseur et par effet collatéral égratigne un brin ceux du pressage Full-HD. Comme nous l’espérions, nous pouvons voir en UHD des noirs d'encre dans les zones les plus recluses à un rendu légèrement bleuté pour ceux flirtant avec la luminosité. Le chapitre 9 est également un bel exemple de ce qui vient d'être dit à ceci près que la pluie se mêle au sujet. Les bienfaits du HDR lui permettent de perdre l'aspect lisse vu en Blu-ray pour retrouver une certaine épaisseur en 2160p.

L'image UHD est donc loin de terrasser sa magnifique petite sœur 1080p mais dispose de petites améliorations appréciables.

 

Côté son, c’est avec déception que nous constatons un inexplicable statut-quo. La version originale reste cantonnée à son codec lossy Dolby Atmos-Dolby Digital Plus. Du coup, la différence avec la version française reste clairement sensible, notamment au niveau de l’ampleur. La VF conserve son mixage intelligent et réaliste.

 

Suppléments à retrouver sur le disque Blu-ray.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 3 Version Française 5.5 8.5 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
18 / 24 Délaissé Moyen.

Par Sylvain Camps