TEST BLU-RAY : Les contes merveilleux par Ray Harryhausen


Les contes merveilleux par Ray Harryhausen Carlotta Films

B Blu-ray 1080p 1.33:1 - 4/3 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 2.0 1.5 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.2 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 02/12/2020
Awards Aucun

Le test

Une image plutôt sympathique mais variable et globalement limitée...

Les contes merveilleux par Ray Harryhausen est une compilation de 5 court-métrages du maître de l'animation en stop motion. Les sources de ces 5 courts semblent globalement en plutôt bon état mais le résultat à l'écran reste assez limité, la faute à une image variable et surtout globalement plutôt épaisse.

Le premier court, Le petit chaperon rouge, est peut-être celui qui parait le plus précis, le moins doux (voire le moins cotonneux). L'image, sans être époustouflante, montre une définition très correcte et un rendu HD palpable et plutôt satisfaisant (captures 1 et 2). Hansel et Gretel suit derrière avec là aussi une image plutôt précise et définie (capture 5). Les courts suivants sont malheureusement moins bien lotis, avec une image particulièrement douce, comme vaporeuse, et en plus un rendu très épais dans le cas du Lièvre et la tortue. Sans doute le signe que les court-métrages ont été numérisés il y a un certain temps maintenant (capture 12).

C'est un peu le même constat côté couleurs, avec un aspect souvent sombre et un peu terne, ce qui ne semble pas, au moins pour certains courts, forcément d'origine (captures 2, 9 et 10). C'est dommage car sinon, la palette de couleurs est plutôt dynamique et stable, avec un rendu plutôt rajeuni.

Enfin, la propreté et la stabilité de l'image sont plutôt bonnes mais perfectibles.

NB : la version française du film est présentée à part, avec des génériques traduits en Français (semble-t'il par Lobster). Ces génériques traduits semblent avoir été récemment créés pour la ressortie des films (2018, donc), et sont ainsi beaucoup plus stables que ceux de la VO. Nous avons inclus 2 exemples de génériques français (captures 3 et 13), à comparer à leurs équivalents anglophones (captures 14 et 15). Tout le reste des films sont sinon proposés dans une qualité parfaitement équivalente à celle de la VO.

...et 2 pistes son avec chacune ses limites.

La VF, semble-t'il récemment créée, a un rendu sonore plus propre et clair que celui de la VO, grâce à une "voix off" plus récente et donc plus dans les attentes techniques actuelles. Cependant, il faut bien avouer qu'elle semble plaquée sur le reste de la piste son au point d'écraser tout le reste. Mixée très fort, cette voix off ressort ainsi de façon assez artificielle, façon documentaire animalier ou audio-description, ce qui n'est pas forcément très agréable à l'écoute. Le reste de la piste son est lui, qui plus est, d'époque, avec une musique parfois légèrement distordue et un rendu un peu sourd/étouffé, ce qui renforce l'aspect hétérogène de cette version doublée, malgré sa supériorité technique.

La VO, si elle souffre de lacunes plus d'époque, à savoir donc une musique un peu distordue et une sonorité générale sourde et plate, a au moins une voix off intégrée de façon bien plus naturelle. Certes, cela s'intègre dans une piste son plate et plus datée, mais on ressent un peu mieux cette voix off comme un lecteur de conte plutôt que comme un commentateur plaqué par-dessus le son. Plus organique mais plus datée, cette piste a donc ses limites techniques (d'où sa note inférieure à celle de la VF) mais parait un meilleur compromis malgré tout.

Suppléments

Le programme étant court, Carlotta l'a heureusement agrémenté de quelques compléments. On trouve d'abord quelques court-métrages supplémentaires, réalisés par Harryhausen :

  • Les contes de ma mère L'Oye (10 min 39, 1080p HD mais dans un état limité) : anthologie de 4 comptines : La petite demoiselle Muffet, La vieille mère Hubbard, Dame de coeur et Humpty Dumpty
  • Les premiers films (20 min 31, 1080p HD non restaurés) : Contruction d'un pont et Guadalcanal, deux courts-métrages militaires réaliés pendant la Seconde Guerre mondiale, un spot publicitaire pour les cigarettes Lucky Strike, et Evolution et Le Baron de Münchausen, 2 projets avortés

Enfin, outre la bande-annonce 2018 de ce programme (1 min 06, 1080p), l'interactivité se clot sur Si Harryhausen m'était conté (17 min 59, 1080p), un entretien de Gilles Penso par Alexandre Poncet où il détaille l'évolution de la carrière de Harryhausen et de sa technique.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 4.25 Version Française 4.75 9 / 12 8.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests