TEST BLU-RAY : Dernier caprice (Kohayagawa-ke no aki)


Dernier caprice Carlotta Films

B Blu-ray 1080p 1.33:1 - 4/3 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Japonaise DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 18/11/2020
Awards Aucun

Le test

Un upgrade un peu moins luxueux mais plus que palpable...

Après Herbes flottantes, Carlotta complète avec Dernier caprice le travail effectué sur Ozu et l'énorme coffret paru en novembre 2019. Contrairement aux autres films en couleurs du cinéaste (et sans doute à cause de son statut spécial, puisque tourné hors du studio habituel d'Ozu), Dernier caprice n'a pas été restauré en 4K mais est issu d'un scan 2K restauré en HD, avec un travail complémentaire de Carlotta de nettoyage et notamment de stabilisation des couleurs.

Pour autant, l'upgrade est largement palpable et plus qu'appréciable, même si le résultat est un peu plus doux et moins précis que sur ces autres films en couleurs, avec un grain un peu plus épais mais aussi des contours et des détails (étoffes, visages, décors) moins définis. Peut-être s'agit-il cependant d'un choix de photographie ou une limite du matériel de tournage car l'ensemble parait pour autant très naturel et certains de ces aspects ne semblent pas directement limités par le flux de restauration (ces limites technico-numériques s'exprimant souvent d'une manière un peu différente de ce qu'on a vu ici). Ainsi, le Blu-ray offre une définition et une précision encore très confortable, tant sur les plans serrés (captures 2 et 3) que les plans plus larges ou les décors extérieurs (captures 10, 12 et 14) avec, donc, toujours un rendu naturel et filmique appréciable.

Les couleurs sont bien plus dans la lignée de celles des titres de la Shochiku que celles d'Herbes flottantes. On retrouve en effet une palette plus étendue et chaude, avec notamment des carnations paraissant plus naturelles. Le couple contraste / luminosité parait bien géré, et s'il y avait des soucis de fluctuations des couleurs par le passé, le travail complémentaire effectué les a virtuellement éliminé tant elles sont maintenant stables.

Enfin, l'image est très propre et très stable au niveau du cadre, et on ne notera que quelques fluctuations de densité, assez rares, ci et là. La compression ne montre aucun souci particulier.

...et une piste son plus classiquement plate.

Comme pour Herbes flottantes, la piste son sonne limitée par certains aspects, même si celle de Dernier caprice parait très légèrement plus équilibrée. On retrouve certes une piste assez plate, une musique peinant à jaillir des enceintes et des dialogues parfois un peu étouffés, mais dans l'ensemble, la piste sonne un chouia plus ronde et harmonieuse, peut-être un peu moins criarde par endroits. Elle est elle aussi très propre, ce qui ne gâche rien. Ainsi, si elle est peu mémorable, elle offre tout de même un certain confort d'écoute.

Suppléments

Outre la bande-annonce 2020 du film (1 min 32, 1080p), on trouve une préface de Pascal-Alex Vincent (6 min 25, 1080p).

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Japonaise 9 9 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests