TEST BLU-RAY : Spacked Out


Spacked Out Spectrum Films

B Blu-ray 1080p 1.78:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Chinoise DTS HD Master Audio 2.0 2.1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 03/11/2020
Awards Aucun

Le test

Un master HD globalement satisfaisant...

Comme Bio Zombie, Spacked Out est une production ici distribuée par Mei Ah, et le master HD utilisé est assez proche de celui du film de Wilson Yip.

On trouve en effet ici un vrai master HD avec une définition et un niveau de détails très appréciables. La finesse de l'image se voit, même si on a connu mieux, avec des gros plans et des plans larges offrant une précision satisfaisante tant dans les détails faciaux ou des vêtements que dans les décors dans les plans plus larges. On notera par contre l'impression d'une image peut-être légèrement accentuée et qui possède en tout cas par moments un aspect un peu plus électronique que ce qu'on aurait aimé. A contrario par contre, l'image ne semble pas avoir été dégrainée (en tout cas, pas de façon problématique). Quelques ralentis, probablement créés par trucages optiques, génèrent par contre une perte de définition et un aspect plus épais, mais ils ne durent pas très longtemps, tandis que quelques inserts filmés dans une qualité bien moindre (capture 3) parsèment la première moitié du film (mais là aussi, leur durée cumulée est négligeable).

L'étalonnage, comme pour Bio Zombie, est plutôt convaincant mais parait quand même très neutre et parfois un peu terne. Si on peut imaginer qu'il s'agisse là d'un choix esthétique du film, plusieurs passages semblent manquer de nuances et de finesse dans l'étalonnage, comme s'il avait été fait de façon plate et conservé ensuite comme tel (capture 5 et 10). Cela n'empêche pas certains partis-pris d'être retranscrits (ambiances bleue en début de film ou verte lors de la soirée en fin de film), ni le couple contraste / luminosité de ne pas créer de soucis, mais on peut se demander si l'étalonnage de ce master HD n'a pas été plus simple qu'il n'aurait du l'être.

Enfin, la propreté du film est légèrement imparfaite, avec quelques points blancs légers mais récurrents. La stabilité est un peu plus problématique, avec quelques distorsions d'image à de nombreux changements de plan, mais aussi un cadre tremblotant légèrement mais quasi tout le long du film. Pas de souci d'encodage par contre.

...mais une piste son un peu trop criarde.

Une piste son correcte mais manquant un peu de rondeur dans les graves. Même si cela s'atténue un peu passées les 10 premières minutes, le son retrouvant un aspect plus équilibré, la piste ne trouve jamais le punch suffisant pour soutenir pleinement les évènements à l'écran et éviter notamment des dialogues souvent criards (notamment en fin de film). C'est dommage car à côté, la piste est propre et plutôt fraiche. Sans cela, nul doute qu'elle serait bien plus convaincante même si en l'état, elle fait encore assez bien le travail.

Suppléments

Comme pour Bio Zombie, on trouve un ensemble de suppléments assez typiques de la ligne éditoriale de Spectrum :

  • Présentation du film par Arnaud Lanuque (8 min 24, 1080i)
  • Interview de Lawrence Ah-mon (25 min 37, 1080p)
  • Spacked Out par Frédéric Monvoisin (19 min 17, 1080i)
  • Portrait de Lawrence Ah-mon par Julien Sévéon (16 min 52, 1080p)
  • Bande-annonce 2020 du film (1 min 11, 1080p)

Petit détail qui fait sourire mais qui aurait mérité d'être harmonisé : le réalisateur est un coup mentionné comme Lawrence Ah-mon, un coup comme Lawrence Lau (sur la jaquette comme dans le menu des bonus).

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Chinoise 9 9 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests