TEST BLU-RAY : La mariée aux cheveux blancs (The Bride with White Hair)


La mariée aux cheveux blancs Spectrum Films

B Blu-ray 1080p 16/9 - Divers AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Chinoise DTS HD Master Audio 5.1 5 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.7 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 18/03/2020
Awards Aucun

Le test

Spectrum ont plusieurs fois repousser leur édition Blu-ray de The Bride with White Hair, la parution de l'édition étant prévue originellement pour juin 2019. Ces reports ont pour raison l'inclusion du 2ème film, d'une restauration 4K du premier film, puis de l'ajout du 3ème film, en plus du tournage de nombreux suppléments. Si le prix a été ajusté en conséquence par l'éditeur (35€ contre 20€ habituellement), le premier film reste le coeur de l'édition, tant techniquement qu'éditorialement. Nous avons cependant choisi de chroniquer aussi les prestations techniques des 2 autres films afin de fournir un compte-rendu complet du contenu. Les notes récapitulatives du test sont celles du 1er film.

Une restauration 4K du 1er film convaincante...

The Bride with White Hair a été restauré en 4K en 2019 à partir du négatif original et sous la supervision de Ronny Yu. Le résultat enterre sans aucun doute le master HD circulant jusqu'ici (notamment en Asie), même s'il reste de menus détails discutables. Dans l'ensemble, l'impression visuelle laissée par la restauration est largement positive. Elle rend (enfin) justice au travail de stylisation du film, retranscrivant les différentes ambiances bariolées du film avec une agréable finesse et un niveau de détails plus qu'appréciable. La délinéation des éléments fins est confortable et conforme aux attentes, que ce soit sur les étoffes (capture 3), les visages (capture 5) ou les décors (capture 8). On pourra cependant trouver que pour une restauration 4K 2019 à partir d'un négatif, la granulosité de l'image reste plutôt légère, ce qui laisse supposer un léger dégrainage du film, une pratique pas inhabituelle pour les films hong-kongais ou chinois. L'étalonnage du film permet là aussi de retrouver des ambiances colorées appuyées ainsi qu'un contraste plus convaincant, ce dès les premiers instants du film. Une minuscule poignée de plans un peu ternes subsiste (captures 12 et 13), mais l'ensemble du film possède un rendu convaincant et "naturel" très efficace. L'image a aussi été efficacement nettoyée et stabilisée, et l'encodage gère tout cela de façon assez convaincante.

NB : les captures 1 à 13 sont tirées du 1er film, les captures 14 à 23 du 2ème film et les captures 24 à 33 du 3ème film.

...et des pistes sons aux rendus assez plaisants.

Mixé originellement en Dolby Stereo, The Bride with White Hair est proposé en VO 5.1 et en VF 2.0. Si la VO s'avère un léger cran au-dessus, la VF reste assez compétente, quoiqu'un peu molle et plate et avec des dialogues un peu trop mis en avant. La VO s'avère plus naturelle et plus équilibrée, mais surtout plus énergique dans son ensemble. Elle est aussi et surtout pourvue d'un rendu sonore clair et ample, sans impression d'un son étouffé ou distordu, ce qui aide tant les dialogues que les effets sonores et surtout la musique. Le film s'en retrouve assez rajeuni et les conditions d'écoute sont ainsi plutôt confortables.

Suppléments

Que l'on considère l'édition comme le 1er film et beaucoup de bonus (dont 2 films supplémentaires) et 3 films et... beaucoup de bonus, l'ensemble embarque tout de même 3 x 1h30 de films et 2h58 de suppléments vidéo (l'immense majorité spécialement produits pour cette édition). De quoi contenter même les plus gourmands, d'autant que les bonus s'avèrent dans l'ensemble très peu redondants entre eux. L'ensemble est en tout cas très impressionnant et vaut, à notre avis, le surcoût demandé par l'éditeur (35€ pour cette édition contre 20€ habituellement), même si on aurait évidemment aimé que le 2ème film soit nouvellement restauré.

Le 1er Blu-ray contient les deux premiers films ainsi qu'une courte introduction de Ronny Yu pour le 1er film (53 sec, 1080i). Le 1er film contient aussi un commentaire audio de Ronny Yu.

Le 2nd Blu-ray contient le 3ème film ainsi que l'ensemble des suppléments :

  • Présentation du film par Arnaud Lanuque (11 min 33, 1080i)
  • Ronny Yu par Julien Sévéon (40 min 05, 1080i). Sévéon détaille et analyse la carrière du réalisateur, depuis ses 1ers films jusque Saving General Yang en 2013, en passant évidemment par ses films américains
  • Interview de Ronny Yu (23 min 17, 1080i upscalé, 2004)
  • Le cinéma de fantasy à Hong-Kong, par Julien Sévéon (23 min 48, 1080i). Sévéon fait ici un tour d'horizon du cinéma fantasy hong-kongais, des années 50 à nos jours.
  • Du roman à l'écran, par Brigitte Duzan (16 min 13, 1080i). Duzan revient sur le roman original et compare son adaptation au cinéma. On notera que Duzan semble étrangement filmée presque dans le noir.
  • Interview du scénariste Jason Lam (46 min 42, 1080i) : le scénariste se souvient de son travail sur le film
  • Interview de l'assistant chorégraphe et cascadeur Jackie Yeung (14 min 21, 1080i) : le cascadeur revient sur son travail sur le film, mais aussi en partie sur sa suite.
  • Bande-annonce de l'éditeur du 2ème film (1 min 23, 1080i) (arborant encore la date de parution originellement prévue pour cette édition : le 16 juin 2019)

Films supplémentaires

The Bride with White Hair 2, malgré un "tout nouvel étalonnage", s'avère clairement moins bien loti et l'écart technique avec le 1er film est flagrant. Il s'avère fort probablement de l'ancien master déjà disponible et utilisé en Chine puis à HK entre 2017 et 2019, mais ré-étalonné spécifiquement ici. Le résultat visuel reste, dans l'ensemble, encore largement perfectible malgré cela. La définition est limitée par l'âge du master utilisé, ce qui empêche les détails fins de ressortir (captures 21 et 22). L'image possède un côté électronique peu naturel (capture 19) tandis que de trop nombreux passages confinent à l'upscale SD (capture 21). Certains plans ressortent du lot avec un aspect un peu plus fin et naturel (captures 17 et 20) mais ils restent extrêmement rares. Qui plus est, l'étalonnage, même s'il est difficile de dire ce qui tient des volontés artistiques ou du matériel utilisé, donne lieu à des scènes sombres largement bouchées (captures 14 et 16) et un rendu régulièrement si peu naturel qu'on dirait un drama japonais tourné en numérique l'année passée, renforçant d'autant l'impression d'une image artificiellement accentuée (capture 19). S'il est évident qu'une partie de ce rendu colorimétrique est un choix artistique, il est difficile de penser que le résultat présenté ici est pleinement fidèle aux volontés originelles. Enfin, il faut tout de même noter que l'image est très propre et stable, et que l'encodage survit comme il peut malgré quelques chutes assez nettes (à la 48e minute par exemple, ainsi que lors du générique déroulant final). Bref, si l'inclusion du film et le ré-étalonnage est un effort louable, mieux vaut considérer qu'il s'agit là d'un bonus.

The White Haired Witch of Lunar Kingdom, production numérique récente tournée en 5K sur Red Epic et finie en 2K, a la look numérique de son temps et de ce style de production. On notera cependant qu'il est dommage que le film ait été incorrectement encodé en 1080i et donc en 25 images par secondes et non 24. Visuellement, le film a un rendu très défini, ce qui était ce qu'on attendait d'une production récente à grand spectacle. Les détails faciaux, les décors (quand ils ne sont pas numériques) et les costumes/armures sont très détaillés et offrent une foule de petits détails et une haute définition largement palpable. Si l'image conserve un aspect très numérique, issu du tournage originel, elle fournit quoiqu'il en soit un joli résultat. L'étalonnage est légèrement limité, du fait qu'il conserve tout du long un aspect légèrement terne, comme voilé. Le Blu-ray américain semble souffrir du même défaut, comme si un souci de gamma venait légèrement gêner le contraste. L'impact est plus ou moins visible en fonction des plans et reste limité, mais détectable malgré tout. Hormis cela, la photographie du film, plutôt chatoyante, parait efficacement retranscrite, et dans l'ensemble, le résultat plutôt agréable à l'oeil. Enfin, production récente oblige, l'image ne montre aucun souci de propreté ou de stabilité. L'encodage est là encore solide, même si certains plans viennent le chatouiller (postérisation sur la capture 30).

Notes image : The Bride with White Hair 2 : 5.5 / The White Haired Witch of Lunar Kingdom : 11

 

The Bride with White Hair 2, originellement mixé en mono, n'est ici proposé que dans un remixage 5.1. Comme pour l'image, le résultat est assez nettement inférieur à celui du premier film. Ici, le son s'avère assez sourd et caverneux, pas aidé par une bande originale à la limite de la distorsion. Les dialogues s'en sortent bien, mais le reste de la piste pose problème, pour un ensemble sonore qui s'avère assez plat et trop étouffé.

A contrario, The White Haired Witch of Lunar Kingdom a été mixé originellement en Atmos mais n'est ici proposé qu'en 2.0 (en VO comme en VF), contrairement au Blu-ray US qui proposait une VO 5.1. A noter une différence facilement audible de tonalité entre la VO et la VF (et il nous est impossible de savoir laquelle est la bonne), peut-être une conséquence de la mauvaise cadence du film. Limité à la seule scène frontale, le champ sonore peine à soutenir l'action à l'écran avec un aspect un peu plat et manquant de punch. C'est dommage car le mixage est sinon clair et équilibré, mais pour une grosse production comme celle-ci, son manque d'énergie est audible.

Notes son : The Bride with White Hair 2 : 3.75 (VO) / The White Haired Witch of Lunar Kingdom : 4.75 (VO et VF)

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Chinoise 4.75 Version Française 4.25 9 / 12 10 / 12
Verdict Bonus Artistique
19 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests