TEST BLU-RAY : Phase IV


Phase IV Carlotta Films

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 17/06/2020
Awards Aucun

Le test

Un master HD avec des qualités mais aussi des défauts...

Phase IV est ici présenté sans grand doute à partir d'un master HD pas tout jeune et possédant des bons et moins bons côtés.

Le bon point, c'est un rendu assez naturel pour un master pre-existant. Malgré un aspect régulièrement assez typiquement épais (capture 6), l'image semble avoir été épargnée de toute accentuation artificielle qui aurait renforcé encore plus ce côté épais. Cela permet au contraire au film de conserver un aspect filmique relativement correct, que ce soit dans les plans plus larges ou ceux plus serrés et possédant un peu plus de détails fins (capture 16). Aussi, clairement, aucun dégrainage n'a été appliqué. Cela permet ainsi de retrouver un niveau de détails assez correct et de faire fi de la composition technique de certains trucages (les plans introductifs sur les fourmis, notamment, restent assez fins). Aussi, l'image s'avère plutôt stable pour un master HD pre-existant, et est en tout cas très propre (même si quelques poussières subsistent. Enfin, et malgré le grain très présent, l'encodage s'en sort bien.

Moins bon point, c'est que cela reste tout de même fort épais et typiquement daté. Il est assez évident qu'une restauration même 2K plus récente raffinerait l'image et son niveau de détail. Idem pour l'étalonnage, là aussi typiquement daté tendance télévisuel (capture 14). Difficile ainsi de dire si la photo très plate et TV Filmesque du film est celle d'origine tant il est possible qu'elle soit en partie une scorie liée à l'âge du master plus qu'un choix artistique. Nul doute que le film est volontairement terne et désaturé, mais combiné aux carnations très rosées, le résultat n'est pas toujours très convaincant.

...et deux pistes son plus classiquement correctes.

La VO s'en sort un peu mieux que la VF, notamment grâce à un mixage plus équilibré des dialogues, mieux intégrés à l'ensemble. La VF les met bien trop en avant (y compris la voix off en début et fin de film), quitte à rogner sur les bruits d'ambiance.

Elles sont autrement assez similaires, avec un aspect certes un peu plat mais plutôt clair et ouvert. Les dialogues ne sonnent pas trop sourds ou nasillards, et le tout respire un peu sans faire trop étriqué.

Suppléments

Côté suppléments, la partie vidéo fait la part belle à la carrière de Saul Bass, avec en clé de voûte l'inclusion de cinq court-métrages du réalisateur plus Bass on Titles. Des courts souvent rares, et donc particulièrement bienvenus. On trouve ainsi sur le disque :

  • The Searching Eye (18 min 10, 1080i upscalé, 1964)
  • Why Man Creates (25 min 02, 1080i upscalé, 1968)
  • Bass on Titles (34 min 14, 1080i upscalé, 1977)
  • Notes on the Popular Arts (20 min 44, 1080i upscalé, 1977)
  • The Solar Film (9 min 59, 1080i upscalé, 1980)
  • Quest (30 min 12, 1080p, 1983)

Il faut cependant noter que seul Quest est en vraie HD, les autres courts étant clairement tirés de sources SD avec notamment des traces d'effets de peigne sur plusieurs d'entre eux. Nous avons inclus une capture de chaque court-métrage (captures 18 à 22, Quest en capture 23).

A ces films s'ajoutent Une vie de fourmi (21 min 18, 1080p), entretien avec Jasper Sharp et Sean Hogan sur le film et l'époque dans laquelle il a été produit, la fin originale du film telle qu'imaginée par Saul Bass (17 min 37, 1080p) et la bande-annonce du film (2 min 40, 1080p upscalée)

Comme toujours dans les UCE Carlotta (celui de Phase IV étant limité à 2500 exemplaires), un épais livre complète l'interactivité vidéo. C'est ici Frank Lafond qui retrace sur 148 pages de lecture (le livre atteint, avec les photos et affiches, 200 pages en tout) toute l'histoire du film, depuis le moment dans la carrière de Saul Bass qui l'a amené à se lancer dans la réalisation jusqu'aux nombreuses difficultés rencontrées par le film tout au long de sa création et jusqu'à sa sortie en salles. Il s'agit là d'un véritable livre making-of, permettant de comprendre à la fois le résultat à l'écran mais aussi tout ce qui en a été retiré lors des diverses ré-écritures et autres remontages du film.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 4.75 Version Française 4.25 9 / 12 8.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17.5 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests