TEST BLU-RAY : An Elephant Sitting Still


An Elephant Sitting Still Indisponible

B Blu-ray 1080p 1.77:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - 2K

Version Chinoise Dolby Digital 5.1 0.448 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 04/06/2019
Awards Aucun

Le test

Image

Pour leur première édition Blu-ray, on apprécie le choix audacieux fait par Capricci de nous proposer le monument de Hu Bo, An Elephant Sitting Still, premier film du réalisateur qui sera aussi tristement son dernier, Hu Bo s'étant suicidé peu de temps après avoir fini le film.

Tourné sur Red Scarlet et Arri Alexa Mini, le film a un aspect lisse fortement mais typiquement numérique. Cela n'empêche pas l'image de proposer une excellente définition et un bon niveau de détails pour autant (c'est simplement une patine numérique nettement reconnaissable). Cependant, le choix très surprenant d'utiliser un Blu-ray simple couche pour un film aussi long parait visiblement limitant. Le débit vidéo est régulièrement sous la barre des 10 Mbps (bizarrement, seul le générique de fin, qui n'en nécessitait pas tant, possède un débit de 30 Mbps), en particulier l'immense majorité des scènes un peu moins éclairées. Si la photographie très numérique du film ainsi que la relative rareté des mouvements rapides limitent la casse sur les scènes plus lumineuses (captures 11, 13 et 14), les autres scènes montrent quasi systématiquement des problèmes de compression notables sur les éléments sombres (captures 1, 2, 8, 9, 10, ...). Possible ainsi, au vu de l'aspect des rares scènes au débit plus élevé, que le rendu très lisse soit en partie du à cette forte compression.

Nous avons émis ces remarques auprès de l'éditeur et il nous a indiqué que le master d'origine présentait déjà des limites réelles, et que des tests de compression à des débits plus élevés ne révélaient pas de différences notables de rendu.

Quoiqu'il en soit, de notre côté, nous ne pouvons que refléter dans notre notation cet aspect visuel, peu importe sa provenance, tout en regrettant d'avoir raté le film en salles, ce qui nous aurait permis d'en avoir le cœur net.

L'étalonnage du film est assez froid et plutôt terne. Si l'on excepte, donc, les soucis de compression dans les zones sombres, la photographie du film parait fidèlement retranscrite. Le niveau de noirs est régulièrement un peu léger (notamment dans les intérieurs) mais cet aspect semble d'origine, certains plans possédant un rendu plus contrasté. Ainsi, si le film est loin d'être une sucrerie visuelle, sa photo parait efficacement restituée.

Production récente oblige, aucun souci de propreté ou stabilité n'est à noter.

Au final, l'image propose une HD visible et plutôt confortable, mais les soucis de compression visibles sont tout de même particulièrement notables.

Update 01/08/2019 : une édition taiwainaise du film est parue en Blu-ray en juin 2019. Si la piste 5.1 est aussi présentée en DD 5.1 448 kbps, le débit vidéo moyen est lui de 22 Mbps, le double de l'édition française. Cependant, si une majeure partie des soucis de compression dans les zones sombres ont été éliminés, certains subsistent encore, confirmant que le résultat visible sur l'édition française est effectivement en partie liée à la source, mais pas que.

Son

Principalement frontale, la piste son manque un peu de finesse dans la spatialisation de la musique mais ne manque pas de punch. Elle reste cependant principalement menée par les dialogues et les bruits urbains d'ambiance, bien intégrés dans une piste assez enveloppante. On regrettera cependant l'utilisation d'un encodage à perte Dolby Digital, expliquant probablement l'aspect parfois assez plat de la piste.

Suppléments

Compte tenu du film et de l'état du marché physique actuel, on s'attendait à une édition DVD barebones, mais Capricci nous propose à la place un combo BR/DVD plutôt bien fourni ! Agréable surprise, donc.

En bonus vidéo, on trouve ainsi :

Sur le DVD : le court-métrage de Hu Bo (Man in the Well, 2017, 15 min 28), une introduction par Béla Tarr (10 min 44) et une analyse par Jacques Rancière (25 min 12).

Sur le Blu-ray : introduction par Béla Tarr (10 min 44, 1080i)

Aussi inclus un livret de 48 pages avec 21 pages de texte dont 1 page de biographie sur le réalisateur, la nouvelle originale de Hu Bo (traduite en français) (13 pages), 2 pages d'entretien avec Hu Bo, et la critique d'Alain Masson paru dans Positif, le tout saupoudré de petits textes sur / autour du réal ou du film (par Wang Bing et Pierre Rissient notamment).

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Chinoise 9.5 9.5 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
19 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests