TEST BLU-RAY : Kin : Le Commencement (Kin)


Kin : Le Commencement M6 Vidéo

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.39:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - 2K

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 4.8 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 4.5 Mb/s

Autres pistes Français - Anglais
Sous-titres Anglais imposé - Français sourds et malentendants - Audio Description Français
Sortie Blu-ray 02/01/2019
Awards Aucun

Le test

Kin : Le Commencement arrive dans une édition Blu-ray tirée d'un master 2K. Pour le tournage du film, Jonathan et Josh Baker ont utilisé la caméra Arri Alexa Mini (3.4K) avec les lentilles Panavision E et G Series. Avec ce genre de lentilles ne vous attendez pas à contempler une image chirurgicale. Le transfert numérique saura-t-il en garder l'essence ?

Kin : Le Commencement - Image 1Avec le grain si familier qu'apporte le 35 mm, la direction artistique fait la part belle à l'intimité entre les personnages. Filmée majoritairement de nuit et en intérieur, l'image se devait de proposer un contraste et un piqué à la hauteur. Le contrat est rempli et ce ne sont pas les quelques plans en voiture où le contraste grisonne légèrement qui mettront à mal ce constat. La profondeur de champ est tout à fait correcte mais comme la mise en scène ne s'y prête pas, les plans larges et aériens seront assez rares. Par contre, le découpage fera parfois des merveilles comme dans la boite à striptease (42'40) ou le commissariat. Autant le dire tout de suite, si vous vous attendiez à un film survolté, alors vous risquez d'être déçu, car le film ne partira pas dans la surenchère d'effets spéciaux. Néanmoins, la colorimétrie les mettra bien en évidence tout en prenant soin de les fondre merveilleusement dans les décors. Mention spéciale à la toute dernière partie du film qui met en avant toutes les qualités susnommées.

Kin : Le Commencement - Image 2Dès le départ, une explosion permet de mettre en évidence le soin du détail porté au mixage. Le souffle et les débris nous passent littéralement au travers. En une séquence, la bande son nous montre sa puissance, sa dynamique, sa clarté et son emprise dans l'espace sonore. Par contre, ce genre de petits plaisirs se fera au cas par cas, notamment avec des fusillades et un dernier acte du tonnerre. Paradoxal n'est-ce pas ? Oui car le film, sous ses premiers attraits, laissait présager de l'action non-stop... Mais ne soyez pas trop déçu car dans l'ensemble, le mixage fait son job et permet une acoustique des plus agréables.
Au jeu des comparaisons, à part les dialogues français qui semblent un peu en retrait, la VO et la VF sont équivalentes.

Cette édition Blu-ray de Kin : Le Commencement ne pourra en aucun cas décevoir par sa technicité. Si tout n'est pas parfait, l'image et le son proposés transpirent un travail de qualité.

Les suppléments ne sont pas là pour faire du promotionnel et permettent d'en savoir un peu plus sur le film :

  • Les effets spéciaux : Les nettoyeurs (06'24)
  • Les effets spéciaux : Séquence finale (07'28)
  • Scènes coupées (12'14)
  • "Bag Man" : Le cour métrage original (14'37)

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.5 Version Française 5.5 11 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
22 / 24 Correct Moyen.

Les screenshots

Par Frédéric Tribolo

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests