TEST BLU-RAY : La Trilogie optimiste de Dino Risi


La Trilogie optimiste de Dino Risi M6 Vidéo

B Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Italienne DTS HD Master Audio 2.0 1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 03/10/2018
Awards Aucun

Le test

Les 2 premiers films, Pauvres mais beaux et Belles mais pauvres semblent tirés de restaurations (2K ?) récentes et globalement plutôt agréables (même si elles manquent un tout petit peu de piqué). Par contre, Pauvres millionnaires est présenté dans un ancien master clairement dépassé et à la limite de l'upscale SD.

Pauvres mais beaux et Belles mais pauvres offrent de belles prestations visuelles. L'image est plutôt naturelle et définie, avec un bon niveau de détails, notamment au niveau des vêtements des acteurs (captures 4 et 6). Dans l'ensemble, si la patine est plutôt douce (difficile de dire si le grain a été légèrement atténué ou si la restauration s'est faite sur autre chose que le négatif original), la finesse et la précision de l'image est très acceptable, pour un rendu confortable.

On note quelques différences cependant entre les deux films : Pauvres mais beaux possède encore quelques instabilités, tant du cadre que de la luminosité (qui fluctue un peu), là où Belles mais pauvres est parfaitement stabilisé sur ces deux points. Aussi, le 1er film a des blancs bien moins clinquants que le second, ce qui confère au 2e film un aspect plus lumineux, visible notamment quand on enchaîne les deux visionnages. Cependant, dans les 2 cas, la palette de gris semble correctement ajustée et l'image ne parait jamais ni terne, ni bouchée.

Pauvres millionnaires n'a malheureusement pas subi cette cure de jouvence et se retrouve à la place avec un ancien master extrêmement limité. Les détails fins sont limités, on ressent un aspect parfois électronique de l'image avec des contours probablement accentués artificiellement (capture 18) tandis que d'autres paraissent au contraire très lisses (capture 23), le cadre tremble ci et là, et l'étalonnage semble très limité dans sa palette de gris pour les séquences en lumière, tandis que les séquences moins éclairées semblent excessivement sombres par endroits. Si le master semble bien être une source HD, on est tout juste à la limite de l'acceptable. 

Notes : Pauvres mais beaux : 9.5 / Belles mais pauvres : 10 / Pauvres millionnaires : 6

NB : les captures 1 à 8 sont tirées de Pauvres mais beaux, les captures 9 à 16 de Belles mais pauvres et les captures 17 à 24 de Pauvres millionnaires.

 

Les VOs des 3 films sont assez agréables à l'écoute.

Les pistes des deux premiers films sont plutôt au-dessus de la moyenne des pistes du genre. Elles ne souffrent pas de rendu étouffé, les dialogues sont clairs et intelligibles, et les pistes globalement propres, pour un rendu sonore général assez aéré.

Celle du 3e film est, comme pour l'image, un cran derrière, mais pas autant que pour le visuel. Elle est simplement un peu plate et un peu nasillarde, avec un très léger souffle sur les dialogues, mais rien de bien méchant.

Notes : Pauvres mais beaux : 4.75 / Belles mais pauvres : 4.75 / Pauvres millionnaires : 4

 

Sur les Blu-rays, un seul bonus vidéo, présent sur le premier disque : une présentation de Pauvres mais beaux par Jean A. Gili (21 min 40, 1080i).

Un DVD de bonus contient lui le documentaire "Pauvres mais beaux, les débuts de la comédie à l'italienne" (61 min 20, VOSTF) par Marco Risi, Enrico Vanzina et Massolino d'Amico.

Enfin, le digibook vient avec un livret de 24 pages, écrit par Lorenzo Codelli, et retraçant la genèse de cette trilogie, les thèmes développés dans ces films et leur réception publique et critique.

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Italienne 9 9 / 12 8.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests