TEST BLU-RAY : Claude Berri : Intégrale 21 Films


Claude Berri : Intégrale 21 Films Pathé!

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 16/9 - Divers AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 2.1 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 4.5 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 01/10/0018
Awards Aucun

Le test

Avant-note : ce coffret composé de 21 films contient à la fois des films récents sortis à l'époque en DVD (Trésor, Ensemble c'est tout, L'un reste l'autre part), des films récemment restaurés et parus en Blu-ray (Tchao Pantin, Jean de Florette et Manon des sources et Germinal), et des films sinon nouvellement restaurés. Nous n'avons reçu pour ce test qu'une partie des inédits en Blu-ray, traités dans cette page, mais offrent selon nous un bon aperçu du travail technique effectué. Pour les 3 titres déjà traités, nous vous renvoyons aux tests publiés précédemment sur le site (Tchao PantinJean de Florette et Manon des sources et Germinal).

Un point sur les restaurations : Le pistonné, Le mâle du siècle et La première fois ont tous les 3 été restaurés en 2018 en 4K par L'immagine Ritrovata. Le maître d'école a été numérisé en 4K puis restauré en 2K en 2017 par Eclair. Enfin, Uranus et Lucie Aubrac sont indiqués comme ayant tous les 2 été restaurés en 2017, sans plus de précision. Nos recherches nous ont cependant permis de trouver que ce sont les laboratoires Eclair qui ont restaurés Lucie Aubrac (avec un étalonnage effectué par Raymond Terrentin sous la supervision de Bruno Nuytten).

 

Dans leur ensemble, les 6 restaurations sont très bien faites. Il y a des différences, notamment artistiques, d'un film à l'autre, mais le niveau reste quoiqu'il en soit largement satisfaisant.

Des 6 films testés ici, c'est La première fois qui impressionne le moins. Très probablement tourné à l'aide de filtres de diffusion, le film possède une image vaporeuse limitant évidemment le piqué à l'écran et le niveau de détails est régulièrement impacté. Le film conserve cependant un aspect agréablement naturel, et il apparaît clair que les limites sont d'époque. L'étalonnage est plutôt convaincant, même si on reconnait dans les zones sombres la signature du laboratoire (capture 19).

Le mâle du siècle possède des bases similaires, mais ses choix artistiques le place un léger cran au-dessus. On retrouve à nouveau des bases solides et une jolie définition, bien qu'à nouveau limitée sur certains plans vaporeux (capture 14). L'étalonnage est un peu plus dynamique et saturé côté couleurs, même si on retrouve ici aussi quelques tendances habituelles du laboratoire dans les zones sombres (capture 12). 

Le pistonné puis Le maître d'école offrent des prestations visuelles encore un cran au-dessus. Plus "classique" dans leur patine, les 2 films offrent un très bon confort de visionnage. Les couleurs chatoyantes apparaissent finement ajustées, même si certains plans moins éclairés paraissent un peu plus limite (capture 5 pour Le pistonné, capture 26 pour Le maître d'école).

Enfin, les 2 films les plus récents sont ceux offrant les meilleures prestations visuelles. Indéniablement précis et définis, Uranus et Lucie Aubrac s'offrent une petite cure de jouvence ici, accompagnée d'un excellent niveau de détails. Comme les 4 films précédents, Uranus et Lucie Aubrac bénéficient d'un aspect naturel très appréciable, qu'aucun filtrage numérique ne vient gêner. On trouve pour les 2 films des étalonnages plutôt saturés et contrastés, avec cependant un aspect bleuté assez typique dans les scènes de nuit ou en intérieur peu éclairé (captures 35 et 47). Rien de gênant ici, dans le sens où ça s'intègre bien aux films, mais comme à chaque fois, on pourra rester perplexe devant la transparence à la source si l'habitué est capable de reconnaître avant toute chose le laboratoire responsable de l'étalonnage.

Aucun souci de propreté ou de stabilité pour ces 6 films.

Enfin, petit pinaillage : si l'utilisation de disques simple couche (pour les films le permettant) n'empêche pas d'obtenir des débits vidéo suffisants ainsi que des encodages visuellement tout à fait satisfaisants, il est surprenant que certains disques ne soient pas totalement exploités. Le disque de La première fois, notamment, n'exploite que 76% des capacités support, Le pistonné exploite 85% et La maître d'école 82%. Tous les trois ont ainsi des débits vidéo bien inférieurs à ce qu'il était facilement possible d'obtenir.

Notes Image : Le pistonné : 10.5 / Le mâle du siècle : 10 / La première fois : 9.5 / Le maître d'école : 11 / Uranus : 11 / Lucie Aubrac : 11

NB : les captures 1 à 8 sont tirées du Pistonné, 9 à 16 du Mâle du siècle, 17 à 24 de La première fois, 25 à 32 du Maître d'école, 33 à 40 d'Uranus et 41 à 48 de Lucie Aubrac.

 

Le pistonné, Le mâle du siècle, La première fois et Le maître d'école ne proposent qu'une piste 2.0. Celles du Pistonné et du Maître d'école sont très agréables à l'écoute (même si celle du Maître est sous-mixée) : ouvertes, amples, claires, elles rajeunissent les films et permettent de les suivre sans souci. Celles du Mâle du siècle et de La première fois sont moins convaincantes : plus sourdes, avec des dialogues un peu râpeux et en retrait.

Les pistes 5.1 d'Uranus et Lucie Aubrac sont assez similaires : un caisson de basses muet pour Uranus et quasi muet pour Lucie Aubrac (quelques minutes en début de film et c'est tout), des enceintes arrières utilisées pour la musique et un peu pour les bruits d'ambiance, mais des pistes sinon plutôt frontales, amples et claires, avec des mixages plutôt équilibrés.

A noter la présence de sous-titres anglais sur Lucie Aubrac.

Notes Son : Le pistonné : 5 / Le mâle du siècle : 4.25 / La première fois : 4.5 / Le maître d'école : 5 / Uranus : 5.25 / Lucie Aubrac : 5.5

 

Les disques des films que nous avons reçu pour ce test ne comporte aucun bonus. Les bonus sont à la place tous regroupés sur 2 Blu-rays dédiés. Pour les films déjà parus récemment, les suppléments sont repris, sauf pour Tchao Pantin qui perd le documentaire Il était une fois Tchao Pantin (dommage) et la Cérémonie des Césars 1984 (plus dispensable).

Enfin, on apprécie l'inclusion du documentaire sur Claude Berri (dans la lignée de celui réalisé par Jérôme Wybon sur Rappeneau ou sur Belmondo et les cascades), mais on peut s'étonner de ne voir du matériel spécifique que sur 9 des 21 films du coffret, les entretiens avec Alain Cohen étant en plus assez courts. Rien notamment sur Un moment d'égarement ou Lucie Aubrac, 2 films qui pourtant s'y prêteraient particulièrement.

Enfin, nous restons un peu surpris par le choix de 2 Blu-rays dédiés aux bonus, mais 2 Blu-rays simple couche, et dont le contenu tenait largement sur un seul Blu-ray double couche (37 Go cumulés).

Blu-ray bonus #1 :

  • Claude Berri, le donneur de cartes (57 min 12, 1080i) : documentaire inédit réalisé par Jérôme Wybon
  • Le Poulet (9 min 17, 576i) : court-métrage de Claude Berri, Oscar du meilleur court-métrage 1965
  • Le Vieil homme et l'enfant : entretien avec Alain Cohen (10 min, ) et Pleins Feux sur Michel Simon (1 min 13, 576i)
  • Le Cinéma de papa : entretien avec Alain Cohen (7 min 50, 576i)
  • La première fois : entretien avec Alain Cohen (6 min 20, 576i)
  • Tchao Pantin : Interviews d'Agnès Soral, Richard Anconina et Claude Berri (38 min 09, 576i) et Xavier Castano (18 min 19, 1080i)

Blu-ray bonus #2 :

  • Jean de Florette et Manon des Sources : La force du destin - L'aventure de Jean de Florette et Manon des Sources (44 min 37, 1080i)
  • Germinal : making of d'époque (39 min 27, 576i)
  • Une femme de ménage : making of (26 min 59, 576i)
  • Ensemble c'est tout : making of (26 min 02, 576i)

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Française 4.75 Version Française 5.25 10 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests