TEST BLU-RAY : La vengeance aux deux visages (One-Eyed Jacks)


La vengeance aux deux visages Carlotta Films

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - 4K

Version Anglaise DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 1.0 1.1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 11/07/2018
Awards Aucun

Le test

Après les USA en 2016 (via Criterion) puis l'Angleterre en 2017 (via Arrow), c'est au tour de la France via Carlotta de voir La vengeance aux deux visages paraître en Blu-ray à partir de sa récente restauration 4K. Effectuée en 2016 par Universal en collaboration avec la Film Foundation de Martin Scorsese, cette restauration repart du négation original 35mm 8-perforations Vista Vision plus une source supplémentaire pour compenser l'affadissement des bleus (combinée, après numérisation, au négatif original de la même façon qu'on alignerait des pellicules Technicolor), scannés en 6K et restaurés en 4K. Scorsese a été consulté pour cette restauration mais aussi Steven Spielberg.

La restauration fut complexe, et quelques stigmates restent encore visibles : quelques plans (notamment en début de film, pendant le hold up) montrent un sur-contour blanc faisant penser à un défaut d'alignement des couleurs (capture 1), tandis que l'étalonnage général laisse à penser que les bleus n'ont pas pu être compensés totalement, d'où la colorimétrie tirant globalement vers le marron.

Cependant, le résultat général reste hautement plaisant, voire même impressionnant par endroits. La patine pellicule du film fait plaisir à voir et soutient un travail de restauration respectueux et transparent, permettant d'obtenir un très bon rendu visuel. Propre et stable, l'image est aussi finement définie, avec une précision permettant notamment de percevoir le tournage vraisemblable de certaines scènes avec des filtres de diffusion. Si les gros plans permettent de facilement apprécier la précision générale, les plans larges ne sont pas en reste dans leur définition.

Tout ceci est encodé sans problème, le disque étant de toute manière virtuellement totalement alloué au film.

 

La VO est un petit cran au-dessus de la VF. Plus claire, plus ample, elle offre un joli spectacle même si elle reste un peu plate. Cependant, son mixage est assez équilibré et fait ressortir notamment les nombreux coups de feu émaillant le film. La VO est aussi très propre, même si certaines scènes ont un peu de souffle.

La VF est, elle, un peu plus sourde et étriquée, avec un rendu assez plat mais sans souffle ni souci majeur. Ainsi, la piste reste finalement assez correcte, loin de certains doublages au rendu très daté, entre l'enregistrement radio et l'effet "casserole" et les amateurs pourront choisir la VF sans trop de problème.

 

Très peu de suppléments vidéo finalement, puisqu'il faudra se contenter de l'introduction du film par Martin Scorsese (3 min 10, 1080p) et la bande annonce originale du film (4 min 44, 1080p). Cela fait bien peu en comparaison des éditions US (parue chez Criterion) et UK (chez Arrow), qui possèdent respectivement 1h20 et 2h23 de suppléments vidéos.

La reproduction de 12 lobby cards et du dossier promo d'époque et l'inclusion d'une affiche (60 x 40) ne suffiront pas à compenser cette faiblesse, d'autant plus dommage qu'elle s'inscrit dans une collection vendue à un prix supérieur aux habitudes et que le film et sa production très compliquée se prêtait particulièrement à l'analyse.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 4.5 Version Française 4.25 8.75 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
19.25 / 24 Délaissé Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests