TEST BLU-RAY : Opéra


Opéra Le Chat qui Fume

B Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - 2K

Version Anglaise DTS HD Master Audio 2.0 1.9 Mb/s

Version Italienne DTS HD Master Audio 2.0 1.9 Mb/s

Autres pistes Français - Anglais
Sous-titres Français imposé
Sortie Blu-ray 13/10/0017
Awards Must Have

Le test

Frais d'une nouvelle restauration 2K effectuée en 2016, l'Opera de Dario Argento retrouve ici une belle jeunesse avec une image franchement étincelante.

Ce qui impressionne d'emblée, ce sont les couleurs resplendissantes du film. S'il ne rivalise pas avec l'orgie de couleurs visibles sur Suspiria, l'étalonnage offre des couleurs flamboyantes avec un rendu dynamique admirable, que ce soit notamment dans les rouges comme les bleus. L'ensemble ne semble ne souffrir d'aucune dérive gênante et reste cependant équilibré. Le couple contraste / luminosité est lui aussi bien géré, évitant au film tout rendu terne ou au contraire bouché. 

Niveau détails, l'image livre là aussi un excellent résultat, avec des détails fins instantanément visibles pour un aspect HD indéniable. Que ce soit les gros plans sur les acteurs comme les plans plus larges (l'intérieur de l'opéra, typiquement), la définition est excellente et le confort de visionnage immédiat, permettant de profiter très tranquillement du film. 

Enfin, la restauration a permis de considérablement nettoyer et stabiliser l'image. Tout juste pourra-t'on remarquer quelques poussières ci et là.

Petite remarque : la compression du film n'est pas exempte de reproches. Malgré un débit vidéo plutôt correct, l'image souffre d'une compression "cyclique" perturbant la bonne restitution des détails fins. Comparez par exemple la capture 12 à la 13 (la capture 13 possède un grain fin perdu sur la 12), la capture 14 à la 15 (les murs bleus et la porte perdent en texture sur la 14) et la capture 16 à la 17 (le mur blanc derrière Charleston perd son grain sur la 17). Le souci est plutôt léger et négligeable en visionnage, mais reste suffisamment visible pour être noté ici.

Les 3 pistes sons principales offrent des prestations techniques assez proches les unes des autres, même si on entend quelques différences de l'une à l'autre.

Toutes souffrent d'un souffle assez facilement audible, la piste la plus sensible à cette limite étant probablement la piste anglaise. Cependant, c'est aussi la piste la plus équilibrée, tant dans l'intégration des dialogues que dans son ouverture et sa dynamique. Des 3 pistes, la piste anglaise est aussi, finalement, celle qui sort un peu du lot par sa puissance, sa dynamique et son rendu général, plus à même de coller à l'action à l'écran. C'est la piste avec laquelle nous avons principalement regardé le film.

La piste italienne possède elle des dialogues un peu plus en retrait, au point de sembler légèrement sous-mixés, tandis que la VF a des dialogues avant tout plus sourds et une bande son parfois presque complètement effacée (comme à la 49e minute).

A noter l'inclusion du doublage anglais cannois (sur lequel Barberini est doublé avec un accent britannique), présenté en Dolby Digital 2.0 640 kbps.

On retrouve sur cette édition les très nombreux suppléments vidéo que l'édition allemande parue chez Koch possédait, ce qui permet au Chat qui fume de cumuler de très nombreux bonus vidéo et totaliser tout de même plus de 4h de suppléments. Si vous n'êtes pas rassasiés avec ça...

  • Le rideau rouge sang (22 min 36, 1080p) : interview de Dario Argento
  • Femme fatale (17 min 05, 1080p) : interview de l'actrice Daria Nicolodi
  • L'identité du Killer (37 min 25, 1080p) : interview du co-scénariste Franco Ferrini
  • Des notes et des cauchemars (31 min 04, 1080p) : interview du compositeur Claudio Simonetti
  • La vengeance des corbeaux (15 min 49, 1080p) : interview de Sergio Stivaletti, spécialiste en animatroniques
  • La malédiction de Macbeth (14 min 06, 1080p) : interview de l'attaché de presse Enrico Lucherini
  • Les yeux ouverts (37 min 45, 1080p) : interview du critique de cinéma Fabrizio Spurio
  • Panique à l'opéra (25 min 31, 576i) : session de questions-réponses avec Dario Argento, Franco Ferrini et Lamberto Bava, effectuée à Rome en 2006
  • Making of d'époque du film (44 min 37, 1080p, upscalé, non sous-titré)
  • Clip vidéo Daemonia (4 min 56, 480i)
  • Clip vidéo de Claudio Simonetti (2 min 36, 576i)
  • Bande annonce anglophone restaurée du film (1 min 47, 1080p)
  • 3 bandes annonces de l'éditeur

Les notes

Piste 1 Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 4.75 Version Italienne 4.5 9.25 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.25 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests