TEST BLU-RAY : La planète des vampires (Terrore nello spazio)


La planète des vampires M6 Vidéo

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Italienne DTS HD Master Audio 2.0 1 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 06/12/2017
Awards Aucun

Le test

La planète des vampires a été restauré en 4K par Fotocinema Rome en 2015 et à partir du négatif original 35mm. L'étalonnage a été corrigé par comparaison avec un positif 35mm prêté par la Cineteca Nazionale, sous la supervision de l'assistant-réalisateur Lamberto Bava. 

Techniquement, le résultat est tout à fait recommandable et efficace. Le principal atout de cette restauration est son rendu des couleurs, ultra pop et bariolées. Les rouges et verts éclatent un peu partout dans un étalonnage saturé mais qui ne dégueule jamais. Le couple contraste / luminosité parait adéquat lui aussi, même si on a déjà connu des noirs plus profonds. Ce qui impressionne aussi sont les grandes propreté et stabilité de l'image (à quelques plans un peu instables près). 

Côté précision de l'image, on est un petit peu en retrait de ce qu'une restauration 4K faite à partir du négatif original donne habituellement. La photographie du film semble douce, ce qui limite logiquement un peu le piqué de l’image, pas toujours aussi pointu que ce dont on a l'habitude. Tout en brouillard et fumées variées, le résultat est un peu plat, mais reste cependant toujours net et défini, permettant de pleinement visualiser l’aspect très cheap de pas mal d’accessoires et décors avec lesquels Bava et son équipe ont du faire. Le grain fin habituellement trouvable sur ces restaurations est un peu en retrait aussi, plus doux et moins intense que d’habitude. Dans tous les cas, cela ne laisse aucune impression désagréable au visionnage mais ces points couplés aux nombreux plans à la mise au point approximative limitent évidemment la haute précision finale.

NB : A noter que le film se lance automatiquement après les écrans légaux habituels, sans passer par le menu principal.

 

VO et VF sonnent logiquement plates et vu le design général de la production, on suppose que les limites matérielles de l'époque n'aident pas. Les dialogues restent retranscrits de façon décente, tandis que les bruitages et la musique sont bien intégrés, mais le tout reste un peu voilé et manque de pêche.

On notera aussi un souffle facilement audible sur la VO et des craquements fréquents sur la VF, ainsi qu'un côté assez brut des dialogues.

 

Hormis 3 bandes annonces (US, allemande, toutes deux en 576i, et de la ressortie 2016, en 1080p), les 2 pièces maîtresse de cette édition sont un documentaire de Yves Montmayeur, Planet Bava (37 min 11, 1080i) et le montage en Super 8 allemand du film (16 min 36, 576i, non sous-titré).

Le documentaire est à la fois assez dense mais décousu. On y trouve pèle mèle des interventions de Christophe Gans, Luigi Cozzi, Lamperto Bava mais aussi de Nicolas Winding Refn dans et hors du cadre de la ressortie restaurée du film. Cela étant, il permet un tour d'horizon plutôt sympathique de la carrière de Bava, quoiqu'un peu hagiographique par moments.

L'autre supplément principal, plus une curiosité cependant, est la version Super 8 allemande du film, condensé du film en 15 min comme on en faisait dans les 70s et 80s pour permettre aux foyers équipés d'un projecteur de se faire une petite projection à la maison (la longueur d'une bobine limitant la durée du remontage à 20 min maximum). On regrette cependant que cette version, outre le fait qu'elle ne soit pas en HD, ne soit qu'en allemand non sous-titré, en limitant de fait très vite l'intérêt aux non-germanophones. La synchronisation du son est aussi particulièrement approximative.

Enfin, l'édition vient avec un livret d'une trentaine de pages comprenant 2 pages de citations (évidemment élogieuses) de Bava, 2 pages de bio/filmo du réalisateur, 8 pages sur le film (notamment ses coulisses de tournage) puis 4 pages d'interview de Lamberto Bava.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Italienne 4.5 Version Française 4 8.5 / 12 10 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Dans les règles Moyen.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello