TEST BLU-RAY : Les Tontons Flingueurs (2013) (Les Tontons Flingueurs)


Les Tontons Flingueurs (2013) Gaumont

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.66:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.5 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 29/11/2017
Awards Must Have

Le test

A tous ceux qui pensent (voire écrivent) qu'il n'y a pas vraiment de différences entre le précédent disque (exploité d'abord en 2009 puis repris en 2013 dans le gros coffret du 50e anniversaire du film), les captures comparatives illustrant ce test devraient suffire à rétablir les faits.

Il y a 3 axes principaux de différence : l'étalonnage, le cadre et la finesse de l'image.

Côté cadre, il y a eu recadrage plan par plan, toujours pour inclure plus d'informations dans le cadre, mais pas de façon aussi importante d'un plan à l'autre. Certains sont finalement assez proches (comparaison #2) alors que d'autres ouvrent énormément le cadre (comparaison #3).

Niveau finesse de l'image, le résultat est bien plus net et fin que l'ancien disque (logique, vu les différences de technologie utilisées). Ce n'est pas forcément tant que l'image est plus détaillée, ou plus impressionnante en tant que tel. Simplement, l'ancienne restauration avait un aspect assez épais, et un petit peu électronique. La nouvelle restauration fait plus naturel et plus net, plus propre dans le trait (cf comparaison #4, avec les bordures des cols blancs). Cela permet d'obtenir un résultat plus en rapport avec ce qu'on attend aujourd'hui d'une restauration en Blu-ray, notamment dans la restitution du grain, bien plus fin que jusqu'ici. On apprécie aussi l'aspect non-filtré de l'ensemble, jusqu'à son grain fin qui ne semble pas avoir été atténué. Evidemment, cela ne changera pas les nombreux plans du film pas toujours parfaitement au point, mais dans l'ensemble, difficile de pointer des défauts qui seraient dus à un problème de restauration.

Enfin, l'étalonnage a été lui revu plan par plan. Globalement, le résultat général est un débouchage des zones les plus sombres. Comme on le voit sur presque toutes les captures illustrant ce test, la nouvelle restauration vient révéler des éléments perdus dans les noirs sur la précédente édition, que ce soit un siège arrière (comparaison #1), les détails d'un meuble (comparaison #4) ou d'un vêtement (comparaison #9). Cet étalonnage au cas par cas fait que le niveau de noirs est lui aussi variable, parfois profonds, parfois plus clairs (comparaison #3) là où ils étaient le plus souvent profonds (et donc bouchés) sur la précédente édition. Les plans les plus clairs laissent, comme souvent, un peu perplexe quant à un tel manque de profondeur des noirs, mais dans l'ensemble, le gain en détails dans les zones sombres compensent, et l'impression d'avoir des aplats gris dans ces plans n'est pas ce qui domine le visionnage.

Au final, ce qui s'avérait ainsi être auparavant une édition devenue finalement assez ancienne a été remplacé par une édition autrement plus au goût technique du jour. Si certains plans un peu clairs laissent donc un peu perplexe, les prestations techniques générales de cette nouvelle restauration sont très convaincantes.

Captures comparatives : 1er = Gaumont 2013 / 2e = Gaumont 2017

http://screenshotcomparison.com/comparison/126149

http://screenshotcomparison.com/comparison/126150

http://screenshotcomparison.com/comparison/126151

 

La piste son mono (proposée ici en 2.0) est, elle, plus proche du résultat de 2009, même si les pistes ne sont pas identiques (notamment, celle de 2009 n'était pas filtrée du tout, celle de 2017 est filtrée à 10 kHz). Le résultat est assez correct, avec des dialogues qui sonnent un peu sourds, mais moins qu'avant et restent intelligibles. La piste est propre, sans défaut notable (craquement, distorsion, etc), mais reste un peu plate.

 

Les suppléments sont en grande partie repris du Blu-ray 2013. On retrouve ainsi :

Commentaire audio de Georges Lautner et Venantino Venantini

"Il était une fois... Les Tontons Flingueurs" : documentaire de Gilles Mimouni (54 min 12, 1080p)

"La cuisine des Tontons" : récit de tournage (23 min 58, 1080p)

"Les secrets des Tontons" : documentaire de Philippe Durant (22 min 34, 1080p)

Entretien avec Georges Lautner sur Michel Audiard (18 min 17, 1080p)

Bande-annonce (3 min 37, 1080p - aussi présente en UHD sur l'UHD)

La nouveauté se situe dans un module consacré à la nouvelle restauration 4K du film : "La restauration des Tontons" : retour sur la restauration 4K des Tontons (20 min 11, 1080p). Ce nouveau module, créé dans le cadre de la campagne menée par Celluloid-Angels, retrace de façon concise mais concrète (parfois très concrète même, comme par exemple quand on nous explique les différences de solvants utilisés pour sécher les pellicules) l'ensemble des opérations effectuées pour la restauration du film (mais pouvant s'appliquer plus largement) : choix du matériel, remise en état photochimique, numérisation, nettoyage numérique et étalonnage. Ca dure 20 minutes mais c'est finalement très dense et permet agréablement de mieux saisir ce qui se passe durant une restauration, bien au-delà d'un simple comparaison Avant / Après.

 

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 9.5 9.5 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello