TEST BLU-RAY : Le Salaire de la peur


Le Salaire de la peur TF1 Vidéo

B Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Multi-langages DTS HD Master Audio 2.0 1.9 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Français - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 24/10/2017
Awards Aucun

Le test

Restauration 4K 2017 effectuée par Hiventy, à partir du négatif nitrate et d'un contre-type sonore, et étalonnage supervisé par Guillaume Schiffman, avec comme référence une copie d'exploitation salles tirée lors de la sortie du film.

Comme pour Les diaboliques, cette nouvelle restauration du Salaire de la peur enterre la précédente. L'image trouve ici une définition largement supérieure, avec un gain de détails fins visible ainsi qu'une netteté bien meilleure. Si certains plans sont un peu en retrait (c'est d'origine), le tout est extrêmement agréable en visionnage, avec un rendu tout à fait au niveau des attentes. Aucun filtrage inutile ne vient gêner le résultat visuel ou niveler le tout vers le bas.

Côté cadre, on remarque un léger gain en informations dans le cadre, en plus du respect maintenant du format 1.37 (le Criterion était en 1.33). La différence étant assez centrée, ça ne dénote pas dans les compositions.

Niveau étalonnage, l'image est globalement un peu plus contrastée (sans que cela pose problème cependant), et généralement un peu plus lumineuse. Cependant, on voit en comparant au Criterion que l'étalonnage a été revu plan par plan, les différences entre les 2 éditions variant en fonction des scènes. Plus directement, le résultat est là aussi convaincant même si les noirs sont parfois un peu légers.

On regrette cependant que le Blu-ray français ne propose pas un noir et blanc pur. En effet, un déficit de bleu (visible de plus en plus dans les zones sombres) donne par moments l'impression d'une image un peu colorée et comme sepia, notamment en comparaison avec le Criterion (qui lui est parfaitement noir et blanc) (cf capture 7, typiquement). Le récent disque anglais 2017 (édité par BFI) exploite la même nouvelle restauration 4K et ne souffre pas de ce problème, on suppose donc que le problème provient de l'encodage du disque français.

La compression est dans l'ensemble efficace, même si certains arrière-plans unis souffrent un petit peu.

Captures comparatives : en 1er = TF1 2017 / en 2eme = Criterion 2009

Comparatifs directs ici :

http://screenshotcomparison.com/comparison/123971

http://screenshotcomparison.com/comparison/123972

http://screenshotcomparison.com/comparison/123973

 

Malgré un filtrage assez net des hautes fréquences (rien ne dépasse au-dessus de 9 kHz), la piste son fait assez bien son travail, pour un résultat sonore qui parait à l'oreille supérieur au Criterion. Cela étant dit, la piste conserve un aspect daté et plat, manquant un peu de punch. Les dialogues sonnent parfois un peu étouffés mais dans l'ensemble restent intelligibles.

 

En plus d'un livret de 52 pages (que nous ne détaillerons pas car nous ne l'avons pas reçu), plusieurs suppléments vidéo accompagnent le film :

Discussion entre Samuel Blumenfeld et Jean Ollé-Laprune sur le film (19 min 09, 1080i)

L'extraordinaire ambition d'Henri-Georges Clouzot (20 min 58, 1080i) : Xavier Giannoli discute de Clouzot, sa carrière et son cinéma

Aux sources du choc originel (17 min 01, 1080i) : le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho parle du film

Souvenirs d'Yves Montand (3 min 11, 1080i, upscalé) : deux courts entretiens avec Yves Montand, en 1970 et 1988, où celui-ci se rappelle du tournage du film

Module sur la restauration du film (7 min 44, 1080i)

Bande annonce originale du film (3 min 23, 1080p)

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Multi-langages 9 9 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
19.5 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello