TEST BLU-RAY : Song To Song


Song To Song Metropolitan Export

B Blu-ray 1080p 2.39:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 4.8 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 3.9 Mb/s

Autres pistes Anglais
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 01/12/2017
Awards Aucun

Le test

Comme A la merveille et Knight of Cups, Song to Song a à nouveau été tourné avec une multitude de caméras différentes : numériques avec des Alexa M et des Red Epic, argentique avec des Arriflex 235 et 435 (35 mm), et même des GoPro. La principale différence provient d'une prédominance du numérique sur l'argentique, ce qui n'était pas le cas chez Malick jusqu'ici.

Quoiqu'il en soit, le Blu-ray retranscrit cette diversité visuelle jusque dans ses plans les plus beaux sans aucune difficulté, et permet un rattrapage très confortable du film chez soi.

Le rendu visuel est splendide et se défait de tout obstacle. Pas de problème d'encodage, de contraste ou de luminosité, le Blu-ray offre une expérience visuelle fidèle à ce qui était visible en salles et permet de profiter fidèlement de l'imagerie Malickienne habituelle. Que ce soit ses nombreux plans extérieurs jour ciselés de détails, les gros plans sur les acteurs aux très bons détails faciaux, jusque dans les jeux de lumière en boîte de nuit, tout est impeccable et il est difficile de trouver quoique ce soit à redire.

Au jeu du "Créez 280 fonds d'écran avec le nouveau film de Terrence Malick", ce sont tout de même les plans extérieurs qui ont notre préférence (cf captures 10, 14, 21 ou 22).

 

Aucun panneau texte ne le précise ici, mais dans la lignée des précédents films du réalisateur, nous conseillons de monter le son et de regarder le film avec un volume plus élevé que d'habitude.

Dans ces conditions, la VO 5.1 fait parfaitement bien son travail, avec sa voix off enveloppante et détachée, toujours intelligible, ses dialogues pas toujours très forts mais là aussi toujours compréhensibles au sein d'un mixage équilibré, et une prédilection pour des envolées musicales bien retranscrites (et qui sont les principaux éléments à profiter des enceintes arrière). Le film reste cependant peu démonstratif, y compris durant les (souvent très courtes) séquences de concerts, mais son design sonore permet aussi une belle spatialisation de nombreux effets d'ambiance.

La VF 5.1 est extrêmement proche, à ceci près que la voix off sonne un peu plus sourde, ce qui n'est pas forcément très agréable.

Le disque propose aussi la VO en DTS HD MA 2.0.

 

Peu de bonus vidéo, avec seulement 2 courts modules sur la musique (2 min 02, 1080p) et des images brutes du tournage (4 min 53, 1080p), ainsi qu'une interview de Natalie Portman (4 min 09, 1080p) et une de Michael Fassbender (3 min 50, 1080p). Enfin, on trouve aussi les bandes annonces de Song to Song (1 min 33, 1080p), Knight of Cups (2 min 19, 1080p) et A la merveille (2 min 18, 1080p).

Finalement, la pièce maîtresse des bonus est le livret de 54 pages écrit par Nicolas Rioult où il revient sur 38 pages sur la production longue et complexe du film, ses multiples titres, son tournage sur plusieurs festivals musicaux américains, les lieux de tournage (carte d'Austin à l'appui), puis analyse plus en détail le film, ses thématiques et son aspect cinématographique et replace tous ces éléments dans la carrière de Terrence Malick, convoquant au passage le spectre de David Lynch ou analysant les passerelles entre Song to Song et les précédents films de Malick. Ainsi, ce livret s'avère être une lecture extrêmement enrichissante tout en restant très accessible, d'autant plus dans un contexte où les écrits sur Malick et/ou ses films ne sont pas particulièrement nombreux.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.5 Version Française 5.25 10.75 / 12 11.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
22.25 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello