TEST BLU-RAY : La Femme de mon pote


La Femme de mon pote Pathé!

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.5 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 15/11/2017
Awards Aucun

Le test

La femme de mon pote a été restauré en 2K par les laboratoires Eclair en 2016. Des 3 films avec Coluche faisant partie de cette vague de sorties Pathé, c'est celui qui nous laisse le plus perplexe.

Non pas que le résultat final soit, sur le fond, particulièrement critiquable. Hormis un rendu qui semble légèrement doux, le piqué est très bon, offrant un niveau de détails tout à fait correct, que ce soit sur les gros plans (cf capture 6) et même surtout les plans plus larges et/ou de paysages (captures 3, 13 et 16). L'image est aussi parfaitement stable et propre, comme toujours avec ces restaurations made in Eclair.

Mais le point qui laisse perplexe est l'étalonnage général du film. On l'avoue en préambule sans problème : il est toujours un peu difficile d'évaluer précisément ce type de point technique, vu que l'auteur de ce test n'était même pas né à la sortie du film en salles et que nous n'avons pas de référence absolue à laquelle nous référer. Cependant, il faut avouer qu'objectivement, de nombreux plans paraissent voilés, avec des noirs bouchés mais aussi plutôt gris, et que l'ensemble du film est plongé dans une ambiance bleutée résolument moderne (quand on n'a pas droit à un plan bleu-orange semblant tout droit tiré d'un ré-étalonnage de Michael Mann - capture 5). A nouveau : difficile de dire de façon absolue si c'est véritablement incorrect. On va juste dire qu'on n'avait jamais vu de film étalonné de cette façon avant il y a quelques années, de la même façon qu'on n'avait jamais vu de film étalonné comme le font les laboratoires de L'immagine Ritrovata à Bologne avant 2013 et L'homme de Rio.

 

Côté son, beaucoup moins de perplexité. Le résultat est clair, propre, équilibré et même avec un soupçon de dynamique. On apprécie notamment une retranscription confortable des dialogues, qui ne sonnent que très rarement un peu sourds (mais vraiment très rarement). Absence virtuellement totale de filtrage.

 

2 suppléments conséquents :

Coluche fait son cinéma (1h 03 min 38, 1080i) : documentaire rétrospectif sur la carrière de Coluche, réalisé par Jérôme Wybon et avec les participations (entre autres) de Thierry Lhermitte, Hervé de Luze, Pierre Etaix, Martin Lamotte et Claude Zidi.

Michel Colucci dit Coluche (27 min 11, 1080i), documentaire réalisé par David Dessites sur Coluche (plus généralement) et son impact culturel en France. 

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 10 10 / 12 10 / 12
Verdict Bonus Artistique
20 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello