TEST BLU-RAY : Quand tu liras cette lettre


Quand tu liras cette lettre Gaumont

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 11/10/2017
Awards Aucun

Le test

Fruit d'une restauration 2K récemment effectuée dans le cadre de la rétrospective Melville, Quand tu liras cette lettre arrive dans un Blu-ray recommandable mais pas forcément ultra mémorable.

Dans l'ensemble, ce n'est pas que c'est décevant, mais c'est simplement que les éléments utilisés pour la restauration étaient semble-t'il plus doux que d'accoutumée. De nombreux plans semblent ainsi un peu plus doux, moins fins et moins détaillés que ce qu'on attend d'une restauration 2K aussi récente. L'aspect HD de l'ensemble reste heureusement palpable sans difficulté (cf captures 2, 3 et 5), même si ce n'est pas ultra précis tout le temps.

Cependant, cette douceur mise à part, on reste dans les prestations techniques habituelles du couple Gaumont / Eclair. Si les noirs restent par moment un peu légers (capture 14) et qu'on soupçonne une très très légère touche de dégrainage, la restauration offre un rendu tout à fait confortable et une palette de gris bien traitée, et comme toujours une propreté et une stabilité exemplaires.

 

La piste son fait son âge avec un rendu assez plat et peu expressif. Cependant, elle est propre et retranscrit de façon assez intelligible les dialogues, malgré un très léger filtrage (à 12-14 kHz). Bref, rien de mémorable, mais c'est dans le niveau habituel de ce type de restaurations.

 

3 suppléments :

Post-scriptum (25 min 19, 1080p) : documentaire de Céline Gailleurd sur le film

Module avant / après restauration (3 min 04, 1080p)

Bande annonce d'époque (3 min 45, 1080p)

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 9 9 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello