TEST BLU-RAY : Le mystère Picasso


Le mystère Picasso Gaumont

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 11/10/2017
Awards Must Have

Le test

La nouvelle restauration effectuée par Gaumont et Eclair est tout à fait digne de louanges.

A noter que le film passe du format 1.37 au 2.35 à la 56e minute.

Ce qu'on apprécie très rapidement, c'est cette patine naturelle avec un léger grain parsemant l'image. Nous nous sommes souvent plaints ici que les titres Gaumont / Eclair étaient dégrainés de façon standard, même légèrement, et il est agréable de constater que Le mystère Picasso est mieux loti, renforçant l'aspect naturel de l'image. L'image est aussi nettoyée de fond en comble, avec une stabilité du cadre elle aussi exemplaire. On notera cependant quelques légers effets de distorsion au milieu du cadre lors de la création de certaines toiles (carrées, notamment). Le fait que tous les tableaux ne montrent pas cela laisse supposer qu'il s'agit d'une déformation ponctuelle du négatif qui n'a pas pu être totalement corrigée. Cependant, c'est à la fois très ponctuel et très peu gênant.

Les couleurs sont elles aussi bien gérées, ce qui le minimum syndical vu le sujet traité, permettant au spectateur de profiter des toiles colorées à travers une colorimétrie suffisamment équilibrée et saturée (captures 3, 7, 8, 11 et 13).

Les séquences en N&B par contre sont un point plus discutables. En effet, que ce soit les scènes "live" (captures 1, 5, 6, 9 et 14) comme les retranscriptions des peintures (capture 4), l'image tire nettement dans le vert. Nous ne savons pas s'il s'agit là d'une dérive d'époque ou survenue lors de la restauration, mais en l'état, compte tenu du sujet du documentaire et des talents derrière celui-ci, elle reste surprenante.

 

Aucun filtrage sonore pour un résultat légèrement sous-mixé mais convaincant. Les dialogues ont un léger souffle, mais les séquences peintes mises en musique par Georges Auric proposent un rendu musical ouvert, propre et globalement très plaisant. Le résultat est agréablement surprenant.

 

Le principal supplément est Picasso, mon père (25 min 28, 1080p), une interview de Maya Picasso par Pierre-Henri Gibert sur le peintre. On trouve aussi une courte comparaison avant / après restauration du film (1 min 58, 1080p).

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 10 10 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello