TEST BLU-RAY Kong: Skull Island

Kong: Skull Island

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby Digital Plus 7.1 1.2 Mb/s

Version Française Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 8.9 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 12/07/2017
Awards Démo Technique - Démo Image - Démo Son VF

Le test

Pour les nouvelles aventures de King Kong, Warner Bros a sorti les gros moyens. Caméras Arri Alexa pour la captation visuelle et mixage Dolby Atmos voire IMAX en 12 pistes pour les meilleures salles. Du lourd à l’image du monstre. Sur la galette full-hd nous retrouvons une piste Dolby Atmos (core DD+) pour la version originale, une piste Dolby Atmos (core TrueHD) pour la version française ainsi qu'une DTS-HD Master Audio pour la vf.

Nous nous attendions à du sur-mesure, Warner a répondu à notre demande. Cette édition Blu-ray qui tire profit d’un master intermédiaire 2K montre encore que le Full-HD en a sous la pédale. Le rendu est tranchant voire sidérant par instants offrant un fabuleux niveau de détails. La profondeur de champ en impose dès que les circonstances l’exigent, nous pensons notamment aux plans éloignés où le roi des singes fait office de premier rôle. Quant aux gros plans, c’est l’ultra-hd avant l’heure. Un mot également sur la colorimétrie qui se la joue 70’s avec brio, avec ses magnifiques teintes automnales. Les noirs ne sont pas en reste et encapsulent avec autorité l’ensemble. Sur un écran OLED, le rendu est absolument magnifique. Un top démonstration sans hésiter.

Côté son, c’est aussi du maousse costaud. Certes on regrette amèrement le Dolby Atmos  (core DD+) au rendu plus que compressé opérant sur la version originale, par contre quelle furia en version française ! Ça dépote dans tous les sens, à l’avant à l’arrière et au plafond. Bien que non-équipé pour ce test, les effets atmosphérique sont surprenants de sensibilité. La première intervention de Kong après l’attaque des hélicoptères et la séquence de l’araignée ne sont que quelques exemples au rendu très jouissif. Le reste du mixage emploie chaque enceinte de manière anthologique et violente capable en de maintes occasions d’endommager le matériel de reproduction.  Le mot de la fin reviendra au canal LFE dont l’expression est pour le moins explosive. Un superbe moment.

Suppléments :

• "La naissance d'un roi" : making of en deux parties
• "Les dossiers Monarch 2.0" : création et mythologie du "Monsterverse"
• "Tom Hiddleston : l'aventurier intrépide" : visite du tournage avec l'acteur•
• Scènes coupées
• Commentaire audio de Jordan Vogt-Roberts

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 2 Version Française 6 8 / 12 12 / 12 20 / 24 Correct Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Sylvain Camps

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.