TEST BLU-RAY : Conjuring 2 : le cas Enfield (The Conjuring 2: The Enfield Poltergeist)


Conjuring 2 : le cas Enfield Warner Bros

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - 2K

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 9.2 Mb/s

Version Française Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 9.2 Mb/s

Autres pistes Autres
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Autres
Sortie Blu-ray 02/11/2016
Awards Démo Technique

Le test

Suite du succès surprise de 2013, Conjuring 2 : le cas Enfield se déroule cette fois-ci chez nos voisins britanniques.  Cette édition Blu-ray profite (visiblement) d’un master intermédiaire 2K et contrairement au premier film de deux pistes haute définition Dolby Atmos.

Comme pour le premier film, James Wan eu recourt aux caméras Arri Alexa dont la particularité est d’être plus sensibles à la lumière que l’argentique et optimale pour le gros plans dans la pénombre. Également, l’ajout d’objectifs Leica à pour effet de consolider les contrastes et la texture de l’image.  Lampes torches, ampoules à faible intensité et lumière naturelle grisonnante furent les seuls moyens d’éclairage.

A l’écran, le résultat est une nouvelle fois bluffant et flippant. Ce côté clair-obscur n’en finit plus d’étonner grâce à une maitrise sans faille des noirs où la luminosité se fraie un chemin volontairement limité mais efficace. Le piqué déploie malgré les circonstances (pas mal de plans shootés en caméra-épaule) un haut niveau de détails se permettant même de trahir quelques effets de maquillage.

Même s’il ne s’agit pas d’un thème idéal, Conjuring 2 peut se vanter d’être un top démonstration.

Et attendez d’écouter les bandes-son !

Le premier film n’était pas le plus prolifique en effets, mais savait parfaitement donner le tempo. Des plages de silences redoutables, une dynamique  au top niveau et un canal LFE majuscule étaient les ingrédients prolifiques du premier volet.

Aujourd’hui avec Conjuring 2, la donne change avec l’ajout d’un mixage Atmos. Et croyez-nous sur paroles que même en n’étant pas équipé pour exploiter au maximum le codec audio, le mixage est d’une telle précision que la sensation est identique ! Sans trop en dire, l’inspection de la police au chapitre 5 est une preuve indéniable par exemple. Cela se passe au-dessous de nous avec quelques trajectoires spatiales flippantes.

Globalement, le mixage se sert des mêmes ingrédients à succès du premier film avec des plages de silence à la pesanteur psychologique cossue, une dynamique AAA, des effets multidirectionnels puissants et précis et un caisson au rendu stratosphérique. Bon courage à vos voisins !

Les deux pistes jouent du coude à coude afin de satisfaire tout le monde.

 Section suppléments trop légère. Le commentaire audio manque cruellement!

° "Le cas Enfield : vivre l'horreur" : découvrez l'histoire vraie vue par ceux qui l'ont vraiment vécue
° "La création de Conjuring 2" : coup d’œil exclusif sur la conception des scènes d'horreur
° Scènes coupées

Les notes

Piste 1 Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 6 12 / 12 12 / 12
Verdict Bonus Artistique
24 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps