TEST BLU-RAY : Mortelle Randonnée


Mortelle Randonnée TF1 Vidéo

B Blu-ray 1080p 1.66:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 2.1 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 25/10/2016
Awards Must Have

Le test

Tout comme Garde à vue, Mortelle randonnée profite d'un bel upgrade en Blu-ray. Difficile de trouver grand chose à redire côté image : la restauration offre une image très belle, propre, stable et naturelle. Le niveau de détails est tout à fait satisfaisant, typique d'une restauration 2K bien faite, et on appréciera le rendu filmique de l'image. Profondément nettoyée, la copie ne montre aucune poussière ni rayure (ou autre défaut du même genre).

Enfin, l'étalonnage parait convaincant, avec un couple contraste / luminosité efficace.

 

La piste son souffre d'un mixage particulièrement bas, ce qui oblige à monter très haut le son, notamment pour la voix off de Serrault. Cela fait ressortir un souffle qui devient, du coup, facilement audible. Cela accentue un côté un peu sourd des dialogues. Passés ces 2 points, la piste n'est pas mal du tout mais reste somme toute limitée, tant côté dynamique qu'ouverture.

Comme pour Garde à vue, la piste son semble vierge de filtrage abusif.

 

L'interactivité de Mortelle randonnée suit le même découpage que celui de Garde à vue :

Un documentaire d'Olivier Curchod sur le film et dénommé Sacrée randonnée (33 min 04, 1080i)

Le regard de Philippe Le Guay sur le film (7 min 12, 1080i)

Bande annonce du film (3 min, 1080p)

Un excellent livret de 52 pages dont 32 de texte, et revenant sur le tournage du film. Il contient aussi une interview de Miller datant de 1985.

Enfin, un DVD dédié contient le montage court du film (1h36), diffusé sur Canal+ en 1989 à l'initiative de la chaîne (qui trouvait le montage original trop long).

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 9 9 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
20 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello