TEST BLU-RAY Warcraft : Le commencement (Warcraft)

Warcraft : Le commencement

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4

Version Anglaise Dolby Atmos - Dolby True HD 7.1 8.9 Mb/s

Version Française Dolby Digital 5.1 0.64 Mb/s

Autres pistes Français - Allemand - Espagnol - Italien - Autres
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Allemand - Espagnol - Italien
Sortie Blu-ray 11/10/2016
Awards Démo Image

Le test

Assurément une des plus grosses et attendues productions cinématographiques de l’année, Warcraft: le Commencement déboule en ce début de mois d’octobre 2016 en vidéo. Pour ouvrir les festivités, honneur aux personnes âgées, le Blu-ray. Cette édition 1080p tire profit d’un master intermédiaire 2K et offre la possibilité d’entendre le film en Dolby Atmos (TrueHD en ce qui nous concerne) pour la version originale et en Dolby Digital (sic !) en version française.

Pouvait-il en être autrement que ce qui nous est passé devant les yeux ? L’expérience cinéma annonçait une future image blu-ray de très haute volée et c’est bien le cas. La définition ciselée au rasoir permet d’obtenir un excellent niveau de détails dans toutes les circonstances. Les contrastes sont également détonants, évitant ainsi le piège du charbonnement et dynamise la définition. Il serait injuste de passer à la rubrique sonore sans tirer un coup de chapeau à la colorimétrie atypique et très respectueuse de l’univers. Puissant !

Nous nous attendions à du lourd, et on obtient finalement... Du très lourd ! Dans une ambiophonie à l’architecture formidable, Warcraft risque de rester dans vos mémoires pendant un certains temps. Véritable orgie en géo-localisation, le mixage s’offre des éléments sonores très ciblés et quelques trajectoires spatiales mémorables employant chaque enceinte de manière anthologique. Nous pourrions vous citer quelques moments clés, spécialement les batailles, mais il suffit tout naturellement de lancer le film pour s’éclater. Ça commence dès l’ouverture pour ne plus s’arrêter.

Nous regretterons un léger manque de clarté d’ensemble (moins sensible en version originale), et un rendu du canal LFE un peu baveux. Néanmoins, les voix sortent avec honnêtetés, et le rendu global donne grandement satisfaction.

Nous aurions pu penser que le face-à-face entre la version originale et la version française allait tourner court cependant, et malgré notre frustration quand au codec choisi pour la VF, l’écart n’est pas aussi… fatidique. Sur l’ensemble, la version française tire astucieusement son épingle du jeu. Son mixage tient la dragée haute à la piste américaine et sait rendre coups pour coups quand il le faut. C’est d’avantage du côté de la compression que la sanction est sans appel. La version originale s’exerce de manière détendue et offre un relief sonore plus éclatant. Le chapitre 2 permet, de manière subtile, d'entendre la pureté des cliquetis et l'immensité du lieu.

Finalement et ce n’est pas une surprise, cette édition blu-ray de Warcraft: le commencement fait partie du haut du panier. Nous regretterons évidement l’absence de piste haute définition pour la version française, malgré un rendu plus qu’honnête. Notez que l’édition UHD propose une piste HD pour la VF.

Universal Pictures gratifie son édition blu-ray d’une heure de suppléments assez intéressants dans l’ensemble :

  • Scènes coupées / Version Longue
  • World of Warcraft sur pellicule
  • La communauté de Warcraft
  • Warcraft: le lien de fraternité, le motion comic
  • Warcraft: l'expérience Madame Tussauds
  • ILM: Derrière la magie Warcraft
  • La bande annonce de Warcraft - 2013
  • Bêtisier

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 5.5 Version Française 2.5 8 / 12 12 / 12 20 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Sylvain Camps

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.

Commentaires des membres : Warcraft : Le commencement
francks

francks le 12/10/2016 à 20:39

Du très bon popcorn , une sublime image , un bon son sans plus ni moins , un bon divertissement pour se vider la tête avec plaisir