TEST BLU-RAY : Showgirls


Showgirls Pathé!

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 4.8 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 4.8 Mb/s

Autres pistes Français - Anglais - Audio Description Français
Sous-titres Français - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 14/09/2016
Awards Aucun

Le test

Pour cette nouvelle édition Blu Ray (ainsi qu'une ressortie en salles), Showgirls a été restauré en 4K par Pathé en 2015 à partir du négatif original. La restauration image a été effectuée par Technicolor et la partie son par L.E. Diapason, le tout sous la supervision de Paul Verhoeven.

Côté définition et aspect général, le disque français offre un résultat en ligne avec les attentes liées à une restauration 4K. On a affaire à une image très fine, au grain fin efficacement retranscrit et pourvue d'un niveau de détails plutôt élevé. L'image ne parait pas avoir été inutilement filtrée et offre ainsi un rendu visuel filmique et plaisant. Les plans les plus lumineux restent les plus impressionnants par leur piqué et leur précision (cf captures 1, 6 et 10). Enfin, l'image est parfaitement stable et propre à tous les niveaux.

Pour autant, on se surprendra à trouver que l'image n'est pas très différente du disque US édité par MGM en 2010 (ce qui relève du miracle vu le traitement habituel réservé par le studio à son catalogue). Pas forcément un mauvais point pour le disque français, mais un étonnant bon point pour le disque US.

Les différences se situent avant tout côté étalonnage. Si le film possède lors de plusieurs plans un aspect plus jaune que par le passé (notamment les extérieurs jour, mais pas que), cela semble avoir été ajusté au cas par cas, cette différence n'étant pas constante. Certains plans conservent en effet la même colorimétrie que sur le disque US, tandis que d'autres ont été ré-ajustés soit côté couleurs (certains sont plus froids, d'autres plus chauds), soit côté luminosité. Dans l'ensemble cependant, le film conserve son aspect sur-saturé et hyper-coloré de façon convaincante. Le contraste aussi est bien géré, avec notamment des noirs profonds pile comme il faut.

NB : Ne possédant pas l'édition Pathé de 2012, nous n'avons pu qu'effectuer quelques comparaisons face à des captures d'écran mais l'upgrade parait plus tangible que par rapport au disque US.

 

VO et VF 5.1 offrent des prestations sonores relativement équivalentes, à ceci près que la VF est notablement moins forte que la VO.

Le son est un peu moins mémorable que l'image car son rendu est régulièrement un peu sourd et manque de clarté. C'est dommage car sinon, les pistes sons possèdent une bonne spatialisation d'ambiance, utilisant efficacement l'ensemble des enceintes (malgré quelques séquences musicales un peu brouillonnes). On appréciera aussi le bon équilibre des mixages entre musique, effets sonores et dialogues.

 

L'édition US ne proposait pas forcément des tonnes de suppléments mais certains d'entre eux (les plus intéressants, en tout cas) auraient gagné à être repris ici, que ce soit le commentaire audio ironique de David Schmader, les extraits du storyboard du film par Verhoeven, ou au moins la bande annonce du film.

Rien de tout cela ici mais on trouve à la place une nouvelle interview de Paul Verhoeven (22 min 51, 1080i) réalisée pour cette édition et où il revient sur la genèse du film (et un peu sa réception), ainsi qu'une vidéo de la remise du Razzie Awards du pire réalisateur de l'année (1995) à Paul Verhoeven (1 min 34, 1080i, upscalé), prix qu'il est venu recevoir en personne !

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.25 Version Française 5 10.25 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.75 / 24 Correct Maladroit sur de nombreux points.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Tests