TEST BLU-RAY : Atlantic City


Atlantic City Gaumont

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.66:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 2.0 1.7 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.7 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 27/05/2016
Awards Aucun

Le test

Dans l'ensemble, la nouvelle restauration 2K de Atlantic City est peut-être la plus fine des 3 films de Louis Malle édités en mai par Gaumont.

Visuellement, la copie offre en effet un joli piqué, mais respectant aussi la photographie fréquemment diffuse du film. Cela ne retire pas pour autant la sensation visuelle d'un très bon niveau de détails, que ce soit sur les visages des acteurs, leurs costumes ou les nombreux plans en extérieur.

Aussi, la copie est parfaitement propre et stable (couleurs comme cadre) (comme toujours avec Gaumont). Enfin, il semble que Gaumont ait décidément la main un peu moins lourde sur le dégrainage ces derniers temps, ce qui est fort apprécié.

Reste cependant, comme pour Black Moon et de nombreux autres films, l'impression d'un étalonnage déséquilibré, penchant fréquemment vers une colorimétrie un peu jaunie et au bleu fort prononcé. Est-ce fidèle ou non à la photographie d'époque ? N'ayant jamais vu le film auparavant, il est impossible de confirmer ou d'infirmer définitivement cela dans ces lignes. Pour autant, cette colorimétrie est devenue tellement répandue sur des films de patrimoine tellement différents qu'il est de plus en plus difficile de ne pas se dire que nous avons affaire là à la dérive magenta des années 2010.

 

La VO s'en sort bien avec un rendu propre et ample, des dialogues jamais sourds / étouffés, et un mixage équilibré.

La VF est plutôt déconseillée tant elle est déséquilibrée, au point d'éliminer fréquemment les bruits d'ambiance en arrière-plan (en particulier dans le casino). Dommage car elle est sinon plutôt correcte et partage une partie des qualités de la VO.

 

Comme pour Black Moon et Les amants, on trouve comme principal supplément un (court et relativement superficiel) documentaire (ici de Dominique Maillet) sur l'acteur principal du film : Burt Lancaster ni Dieu, ni maître (21 min 01, 1080p). Par contre, pas de bande annonce du film mais un très court module muet montrant l'état de l'image du film avant et après restauration (1 min 59, 1080p).

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 4.75 Version Française 4 8.75 / 12 10 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.75 / 24 Correct Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests