TEST BLU-RAY Les amants

Les amants

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.6 Mb/s

Autres pistes Audio Description Français
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 27/05/2016
Awards Flop Image

Le test

Nous avions posé la question à Gaumont en février 2015 : n'y aurait-il pas un problème d'encodage de leurs Blu Rays en particulier dans la collection Découverte ? En effet, nombre d'entre eux montraient les signes dignes d'un mauvais respect de la bonne gamme de couleurs de nos diffuseurs (RGB 16-235, REC. 709, tout ça), ce qui donne à des films comme Il était une fois un flicNi vu ni connu, Un témoin dans la ville et bien d'autres un aspect particulièrement terne. Non, non, nous avait-on répondu à l'époque : toutes les normes habituelles sont respectées depuis toujours sans aucun changement de process depuis le début de la collection.

Force est de constater malheureusement que ces problèmes d'encodage pourtant visibles se sont frayés un chemin dans la collection Gaumont Classiques. Si Ascenseur pour l'échafaud avait déjà montré signe de ces problèmes, on atteint un niveau encore plus désastreux avec Les amants, et il est bien difficile de comprendre pour ces films N&B de Louis Malle semblent faire spécifiquement les frais de ces soucis d'encodage numérique.

En effet, tous les éléments sombres à l'écran, que ce soit dans une séquence peu éclairée (captures 3, 4, 9, 10 et 11) ou lumineuse (cf l'arrière plan en capture 2), s'effondrent complètement en des amas indéchiffrables de postérisation, noirs gris et bouchés incapables de descendre en dessous des valeurs RGB 16 16 16 et macroblocks. Si les séquences les plus éclairées sont donc (relativement) épargnées, le dernier tiers du film, chargé en séquences peu éclairées, est particulièrement touché. Heureusement, on ne retrouve cependant pas ici les problèmes de dérives verdâtres visibles sur Ascenseur pour l'échafaud et Le feu follet.

C'est d'autant plus dommage car nous sommes clairement face à une restauration récente faite à partir d'éléments de bonne qualité (même si quelques plans en fin de film sont plus doux et moins précis). On retrouve notamment les habituelles stabilité et propreté exemplaires aux restaurations Eclair / Gaumont, et même un grain beaucoup moins atténué que d'habitude (une bonne chose).

En l'état, difficile de comprendre ce qui s'est passé sur ce titre, et ce qui passe d'un point de vue général sur les titres N&B Malle chez Gaumont et pourquoi ces films en particulier subissent des encodages aussi éloignés de ceux habituellement effectués pour Gaumont. C'est extrêmement regrettable, et la note Image se doit de s'en faire l'écho.

 

La piste son est tout à fait correcte, permettant de suivre sans difficulté le film, mais reste assez plate dans l'ensemble. Les dialogues sont clairs et intelligibles, et la piste très propre.

 

Outre la bande annonce du film (1 min 52, 1080p), on trouve le module documentaire Du conte libertin à l'aventure amoureuse (18 min 14, 1080p) signé Pierre-Henri Gibert et où intervient principalement Alain Sebbah (auteur d'une thèse sur les personnages libertins au cinéma).

Les notes

Piste 1 (VO) Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Française 9 9 / 12 8.5 / 12 17.5 / 24 Correct Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Rémy Pignatiello

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.