TEST BLU-RAY : M (Losey)


M (Losey) Sidonis

B Blu-ray 1080p 1.37:1 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 2.0 1.9 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français imposé
Sortie Blu-ray 06/04/2016
Awards Aucun

Le test

Si le M de Losey profite enfin d'une nouvelle restauration et d'une visibilité retrouvée, il faut avouer que le résultat est décevant.

En effet (et ce n'est pas exclusif au Blu Ray, car la projection en salles que nous avons vu au Festival Lumière avait déjà cet aspect là), l'image a été très nettement lissée, avec un résultat loin d'être plaisant ni naturel. Le grain a quasiment intégralement disparu du film, et quand il apparaît, il ressemble plus à du bruit mélangé à une compression pas optimale (malgré un débit vidéo tout à fait suffisant grâce à l'utilisation d'un BD-50). Certains visages deviennent cireux et les murs et autres arrière-plans d'intérieur sont complètement lisses.

On notera aussi quelques plans avec des sur-contours disgracieux, probablement dus là aussi à un filtrage numérique (accentuation artificielle des contours).

C'est d'autant plus dommage que l'image est autrement très propre (hormis les changements de séquences), très stable (idem) et possédait certainement à l'origine un joli piqué. L'encodage 1080p respecte aussi la bonne vitesse de défilement du film.

En l'état, il reste cependant l'upgrade du à la nouvelle restauration, enterrant malgré les précédents DVDs du film (ce qui reste insuffisant), notamment dans les plans d'ensemble. Aussi, l'étalonnage du film permet de retranscrire sans souci un contraste convaincant et efficace.

C'est terriblement dommageable que l'équipe derrière cette restauration ait opté pour ce choix complètement dénaturant.

 

L'unique VO 2.0 proposée ici est plutôt décente. Sans être mémorable, elle est propre, équilibrée, avec des dialogues intelligibles et un rendu assez clair. A noter que si le film présentait au Festival Lumière un décalage entre l'image et le son, ce n'est pas le cas ici. Aucune inquiétude à avoir, donc.

 

Pour ce film longtemps trop peu visible, Sidonis a sorti le grand jeu avec pas moins de 3 copieuses présentations (celle de Ciment vaut notamment le coup d'oeil) et une interview :

Présentation du film par Bertrand Tavernier (32 min 57, 1080i)

Présentation du film par François Guérif (16 min 18, 1080i)

Présentation du film par Michel Ciment (22 min 38, 1080i)

Interview de Harold Nebenzal (10 min 50, 1080i)

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Anglaise 9.5 9.5 / 12 7.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
17 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire
Commentaires sur " M (Losey) "
  • mixhelrock

    mixhelrock le 15/04/2016 à 12:02

    Bonjour, je ne suis absolument pas d'accord avec votre critique, et je me demande comment vous l'avez regardé ! j'avais très malheureusement acheté l'é´dition de l'an dernier et j'ai trouvé ici un réel bond en avant pour un film que je n'ai malheureusemnt vu qu'en vidéo , le travail fait par sidoniscalysta est superbe autant sur la restauration que sur le contenu du dvd je vous trouve extrêmement dur ou peut être devriez vous changer de matériel pour visionner les films ? bonne journée !

  • mixhelrock

    mixhelrock le 15/04/2016 à 12:04

    pour finaliser mon commentaire : regarder vous même les photos que vous avez publié plus haut ! sont elles de mauvaise qualité ?? je pense que ce sont des captures d'écran ? les auriez vous retouchées ????

    merci je me passerais de ce site d'amateurs à l'avenir

  • Tenia54

    Tenia54 le 15/04/2016 à 15:38

    Il n’est évidemment jamais plaisant de se faire traiter d’amateur quand on a plus de 500 tests derrière soi et qu’un éditeur anglais comme Arrow est venu nous trouver pour tester leurs titres. Libre à chacun de juger la pertinence du nom d’oiseau. Je me contenterai de rappeler quelques éléments factuels, pourtant déjà largement explicités dans le corps du test.


    Je ne mets pas en cause le traitement éditorial de Sidonis. Pour M, ils ont choisi d’utiliser un BD-50, ont encodé le film en 1080p, et ont inclus 4 entretiens différents pour un total avoisinant une heure (ce qui est loin d’être négligeable, surtout vu les intervenants et même si on trouvera quelques redondances), ce qui est onéreux mais soigné. Je l’ai pointé dans le test.


    C’est la restauration du film elle-même que je mets en cause. Je l’ai vue en salles en septembre dernier, et j’avais déjà indiqué que celle-ci était visiblement filtrée (c’est à nouveau indiqué dans le test). Ensuite, j’effectue toujours 2 passes lorsque je chronique un film : une fois sur mon Home Cinema (cf le matériel de test) et une fois sur mon PC lors de la prise de captures. Cela signifie qu’en tout, j’ai eu l’occasion de scruter la qualité technique de la restauration par 3 fois, rien de moins.


    Les photos publiées sont effectivement des captures d’écran *.jpg 1920 x 1080 natives faites en utilisant la fonction Captures d’écran de Total Media Theater 5.01.114, comme pour toutes les captures d’écran faites pour mes tests. Elles proviennent directement du système de captures du logiciel et son notamment comparables à celles trouvables sur Caps-a-holic.


    Ces captures d’écran montrent clairement un lissage destructif de l’image, lui conférant un aspect beaucoup trop lisse voire quasiment cireux (façon Patton ou Predator). Le grain a disparu complètement (alors que le film a été tourné en 35mm, il devrait donc y avoir du grain argentique) et avec lui les détails fins qu’on attend d’une nouvelle restauration (détails faciaux, muraux, étoffes, etc…). Si vous ne le voyez pas, tant mieux pour vous, mais il est plus que notable, et n’importe quelle personne avec une expérience du rendu argentique 35mm en HD avec une belle restauration vous le dira : ce n’est pas un résultat fidèle. Les retours des adeptes de DVD Classik et blu-ray.com sur ces captures abondent d’ailleurs dans ce sens.


    Il subsiste malgré tout un upgrade HD, et cela se voit à l’écran. A nouveau, je l’ai indiqué dans le test. Cependant, le lissage est bien trop destructif pour que l’image soit jugée comme techniquement satisfaisante, un peu comme si on disait que le 1er Blu Ray de Patton est mieux que le DVD alors on lui met une bonne note.


    Non, on ne lui met pas une bonne note. On pointe l’upgrade, mais on pointe aussi les limites techniques. L’objectivité technique se situe là : libre à chacun d’estimer s’il peut se satisfaire de ce qu’on lui propose. Si un acheteur lit ce test et se dit « au vu des captures, ce n’est pas si mal », tant mieux pour lui : qu’il achète le Blu Ray et en profite. Cependant, un Blu Ray ne s’achète pas pour simplement être « mieux qu’un DVD » ou « pas si mal » ou encore « satisfaisant ». Il s’achète parce qu’il représente une excellence technique qu’un DVD ne peut pas reproduire, excellence technique qu’un testeur ne peut pas ne pas avoir en tête quand il note un Blu Ray (sinon, autant se contenter des retours consommateurs, plus pratico-pratiques mais beaucoup moins précis techniquement).


    Si le lissage de l’image n’avait pas été effectué, il est certain que l’appréciation aurait été autrement plus positive. En l’état, la restauration du M de Losey n’est pas une excellence technique à cause de cela et c’est ce que le test met en avant, tout en indiquant que l’éditeur vidéo n’a pas grand-chose à voir avec ça, mais ne peut faire qu’avec le matériel qu’on lui donne.


    C’est d’autant plus dommage que le film mérite bien mieux que ça, et que l’effort de Sidonis pour proposer en Blu Ray ce film longtemps difficile d’accès est particulièrement louable, d’autant plus compte tenu de l’état désastreux du marché Blu Ray français du film de patrimoine.

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests