TEST BLU-RAY : L'année du dragon (Year of the Dragon)


L'année du dragon Carlotta Films

B Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 4.3 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 2.2 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 09/03/2016
Awards Must Have

Le test

Si Body Double profitait d'une numérisation 4K (Sony oblige), ce n'est pas le cas de L'année du dragon qui n'exploite ici qu'un master HD (MGM oblige...). Le résultat est donc forcément un cran en-dessous mais reste plutôt satisfaisant, bien que perfectible.

En l'état, la principale limite visuelle du Blu Ray est sa source pas toute jeune, un peu filtrée (on voit quelques sur-contours ci et là typiques d'une accentuation artificielle des contours) et dotée d'un grain assez épais typique des masters HD pré-existants.

La bonne nouvelle, cependant, c'est que l'upgrade HD reste assez flagrant (notamment dans les plans d'ensemble extérieur), et que la colorimétrie et le contraste sont convaincants (sans dérive magenta ni noirs bouchés ou au contraire trop peu profonds).

L'image est autrement stable et propre et la compression solide (même si, de toute manière, le master HD reste l'élément limitant).

 

La VO 5.1 est limitée par des dialogues un peu trop en retrait et assez plats, et un manque de dynamique dans l'ensemble. Si cela n'est pas énormément dommageable, les séquences les plus mouvementées manquent un peu de punch pour soutenir l'action à l'écran. Le mixage est plutôt frontal, avec des enceintes arrière peu utilisées hormis des séquences spécifiques (les fusillades et les scènes en extérieur rue).

La VO 2.0, en ramenant tout le mixage à l'avant, possède un côté plus punchy, même si les dialogues restent toujours plats.

Enfin, la VF 2.0 s'en sort plutôt bien, avec un rendu proche de la VO, mais avec des dialogues pour le coup trop en avant. Sinon, c'est tout à fait recommandable, loin de certaines VF qui ont extrêmement mal vieilli.

 

Comme pour Body Double, le principal supplément vidéo est exclusif à cette édition Ultra Collector. L'édition simple ne contient que la préface de Jean-Baptiste Thoret (8 min 12, 1080p) et la bande annonce du film (2 min 10, 1080p).

L'édition Ultra Collector possède en plus une interview audio de Cimino qui revient sur la genèse du film, son tournage et sa réception (27 min 25, 1080p).

Elle contient aussi (et surtout) un livre de 200 pages. Le livre est découpé en plusieurs sections : une courte critique d'époque (1985) du film (2 pages) de François Guérif pour La revue du cinéma, des entretiens avec Cimino, Rourke et Daley (22 pages de texte) puis quelques notes de production (13 pages de texte, ça semble tiré d'un dossier de presse). Au milieu de tout cela se trouve le scénario original du film (en anglais), ainsi que 50 photos. Cela représente en tout un total de 144 pages de lecture, ce qui en fait une lecture fort conséquente, ce qui est très appréciable quand on compare d'autres éditions du même type et dont les textes sont parfois beaucoup plus courts (30 pages de lecture sur 200 pages en tout, c'est beaucoup trop léger).

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 4.75 Version Française 4.5 9.25 / 12 10 / 12
Verdict Bonus Artistique
19.25 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello