TEST BLU-RAY : Sorcerer


Sorcerer Wildside Video

B Blu-ray 1080p 1.78:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 5.1 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 2.0 1.6 Mb/s

Autres pistes Anglais
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 02/12/2015
Awards Must Have

Critique image

Wild Side exploite ici le même master HD restauré que celui exploité aux USA par Warner. La restauration a été effectuée l’été 2013 à partir d’une numérisation 4K du négatif original 35mm et fait suite à un imbroglio juridique long de 25 ans entre Universal et Paramount.

Le résultat visible sur le disque US était déjà globalement très bon. La restauration est en effet respectueuse du matériel original, offrant une image au rendu naturel, vraisemblablement vierge de bidouillage numérique en tout genre. Le niveau de détails est très bon lui aussi, que ce soit lors du prologue du film ou dans les séquences dans la jungle, de jour comme de nuit. L’étalonnage, supervisé par Friedkin et accompagné de Ned Price (Vice President of Mastering et responsable des projets de restauration à Warner Bros, Burbank) et Bryce McMahan (chef opérateur habituel de Friedkin depuis 1994), est lui aussi convaincant avec une colorimétrie et un contraste permettant à la fois d’obtenir une image colorée et dynamique et des séquences de nuit aux noirs profonds mais jamais bouchés.

Là où Wild Side fait pourtant mieux que Warner US, c’est en soignant son encodage de façon à tirer le meilleur parti de la restauration. La différence avec le disque Warner est visible dès que le grain se fait plus intensément visible ou que les détails fins abondent (typiquement, la séquence de nuit sous la pluie, cf jeu de captures 5). Un peu trop compressé (la faute au choix d’un BD-25 plutôt qu’un BD-50 offrant la place au film pour respirer), le disque Warner limite la restitution fine du grain et de certains fins détails. Rien de tout cela chez Wild Side qui retranscrit tout ceci avec plus de maîtrise et de précision. Cela se ressent aussi dans la restitution des couleurs, mieux gérée chez Wild Side grâce à ce grain mieux retranscrit (rappelons en effet que la restitution du grain pellicule influe sur la restitution des couleurs).

NB : Les captures de ce test sont systématiquement d'abord tirées du disque FR puis du disque US.

Critique sonore

Si le film a été mixé en stéréo, le Blu Ray US ne proposait qu’un remixage 5.1 effectué à partir des masters stéréo 4-pistes 35mm originaux. Ici, Wild Side reprend littéralement à l’identique la VO 5.1 US et la complète avec un mixage 2.0 ainsi qu’une VF 2.0.

La VO 5.1 est, finalement, assez restreinte en terme d'utilisation des enceintes arrières, en particulier sur la première moitié du film. Cependant, une fois le convoi lancé, les séquences dans la jungle contiennent de nombreux petits effets qui viennent se positionner à l'arrière pour donner du volume à la piste son (vent, pluie, bruissement des arbres). La musique de Tangerine Dream profite aussi de la spatialisation, là où le reste du film reste fortement ancré sur la scène avant. Le mixage est équilibré et bien jaugé mais on regrettera par contre le manque de reprise de basses de la piste qui sonne du coup un peu creux par moment. Autrement, la piste est propre et sans distorsion.

La VO 2.0 perd évidemment la spatialisation mais récupère un peu de la rondeur qui semble manque au mixage 5.1. On laisse libre de choisir en fonction de son équipement.

La VF 2.0 est plutôt honnête mais souffre d'un rendu beaucoup trop aigu. Ce n'est pas gênant en soi, mais cela ajoute un côté daté à la piste, ce qui est un peu dommage. Les dialogues sont aussi fortement mis en avant, couvrant régulièrement bruitages et musique (clairement un effet des doublages de l'époque). Autrement, il faut avouer que la piste tient la route, est propre et sans défaut majeur.

Conclusion technique

Qualité visuelle au top, pistes sons exhaustives, copieux compléments vidéos exclusifs, et suppléments papier dont un script original. Ca va être difficile de faire mieux.

Suppléments

L'autre aspect supérieur de l'édition française est son contenu éditorial. En effet, l'édition US était particulièrement décevante de ce côté alors que la restauration du film et sa ressortie faisait l’objet d’une attention toute particulière de la part de la Warner et de Friedkin. Résultat : l’édition n’avait qu’un livret tiré de l’autobiographie de Friedkin alors que le réalisateur lui-même avait annoncé avoir enregistré un commentaire audio pour le film et que des suppléments seraient produits. Super…

Au contraire chez nous, Wild Side a sorti l’artillerie lourde et s’est adjoint la collaboration de Nicolas Winding Refn, dont les initiales trônent en haut à gauche sur le digibook. Le résultat : c’est une longue conversation (1h 17 min 20, 1080p) entre le réalisateur danois et Friedkin (dont on regrettera cependant la présentation en noir et blanc prétentieuse, ainsi que les sous-titres français carrément incrustés dans l’image). Et ce n’est pas tout, puisqu’on enchaîne sur un module analytique de Philippe Rouyer nommé Métaphysique de la peur (24 min 50, 1080i) et, enfin, des images du tournage où l’on voit Friedkin à l’œuvre (5 min 57, 1080i).

Ceci est complété par une galerie des projets d'affiches pour la ressortie française du film (4 min 12, 1080p) et 2 bandes annonces (1 min 44 + 2 min 54, 1080p). Ne manque finalement que ce commentaire audio "fantôme"...

Et ce n’est (toujours) pas tout puisque les compléments vidéo sont complétés par un livret de 50 pages composé de nombreuses photos (exploitation, tournage) mais aussi d’un texte discutant du film dans son ensemble : sa genèse, son tournage, son accueil, etc.

Enfin, spécifique à l’édition Ultime, le coffret inclut une reproduction du script original du film annoté par Friedkin. Cette reproduction fait 194 pages (en anglais). Vu le prix de l'édition Ultime, l'inclusion de ce pavé donne un excellent rapport qualité (contenu) / prix à ce coffret et ravira les curieux, les amateurs du film ou tout simplement ceux qui aiment avoir accès à ce type de document (habituellement difficile à obtenir).

Au final, c'est assurément ici un excellent travail de la part de Wild Side qu’il convient de saluer comme il se doit !

Matériel de test
Image Panasonic TX-PF50G20S
Source Zone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
Son Yamaha RX-V467
Enceintes Kit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210
Scan Disc FR
Taille Disque 48,367,469,925 bytes
Taille Film 35,664,052,224 bytes
Encodage Vidéo MPEG-4 AVC Video / 29933 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio - VO English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3824 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio - VO English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1657 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
Encodage Audio - VF French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1474 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)

 

Scan Disc US
Taille Disque 21,561,184,196 bytes
Taille Film 21,287,098,368 bytes
Encodage Vidéo MPEG-4 AVC Video / 17999 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio - VO English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3824 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5 Version Française 4.25 9.25 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.25 / 24 Le Nirvana Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests