TEST BLU-RAY : Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées - Version Longue (The Hobbit: The Battle of the Five Armies)


Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées - Version Longue Warner Bros

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 7.1 6.9 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 7.1 4.5 Mb/s

Autres pistes Italien
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Néerlandais
Sortie Blu-ray 18/11/2015
Awards Must Have - Démo Technique - Référence Technique - Référence Image - Référence Son

Le test

Voila, nous y sommes. Le dernier test de la trilogie Le Hobbit, La bataille des cinq armées, est sur le point de se conclure. Tout d'abord, un grand merci à l'éditeur Warner Bros pour nous avoir fait parvenir en exclusivité le titre en Blu-ray, et ce, depuis le premier volet! Cette édition fut élaborée à partir d'un master vidéo intermédiaire de résolution 2K, le tout agrémenté de pistes 7.1 Master Audio (VO/VF). Cette version longue comporte 13 minutes supplémentaires, composées de scènes rallongées (majoritaires) et de séquences inédites.

Infaillible!

Frédéric l'annonçait déjà lors du test concernant le montage cinéma, cette version longue qui tient également sur une seule galette (42Go) en met plein les yeux. De l'embrasement de Lacville sous la colère de Smaug, à la bataille finale, l'œuvre de Peter Jackson se met au diapason pour notre plus grand plaisir.

Une fois encore, toutes les conditions sont ici traversées. Feu, glace, plaine, grotte etc ne sont que quelques un des périples qui attendent notre cher hobbit et ses camarades nains. Ce florilège visuel permet de mettre en exergue les nombreuses qualités visuelles dont le support Blu-ray est capable.

La haute définition montre ici toute son ambition. Et ça marche!

Note:

Depuis le déménagement, l'installation home-cinéma n'avait quasiment pas subit de véritables réglages. Aujourd'hui confortablement aménagée dans une pièce totalement dédiée, l'installation acoustique n'était que trop peu entrée dans les détails. Voici l'occasion parfaite pour établir certains petits réglages, à commencer par une calibration via Audyssey avec 4 points d'écoutes afin que l'immersion soit plus conforme à la situation. A noter également qu'il s'agit là, du denier test dans cette configuration avant un upgrade non-négligeable.

Voilà, nous sommes enfin prêt à laisser éclater la furie de Smaug sur Lacville. Cette ouverture met une nouvelle fois sur le devant la scène l'optimisation sonore dont jouie cette saga. Monstrueusement charpentée, cette expérience (là, c'est le mot!) est à la fois un aboutissement de ce que le support Blu-ray peut offrir et montre également à quel point, les ingénieurs son ont pris au sérieux ce monumental périple. Le spectacle est cousu sur sept points cardinaux qui ne sont pour ainsi dire jamais laissés pour compte. Ces sept petits bijoux se distinguent de différentes manières. Ainsi, ils peuvent être parfaitement ciblés, jouer le rôle de passerelle lors d'un glissement sonore d'une enceinte à l'autre (absolument génial, notamment avec la furie de Smaug), jouer de l'équilibre lorsque la partition d'Howard Shore caresse nos tympans, et enfin, proposer de l'ambiance environnementale lorsque les circonstances l'exigent.

Le ticket gagnant Dave Whitehead et David Farmer (Sound Designer), fait encore une fois preuve d'ingéniosité et de folie dans ce mixage qui se présente comme une démonstration sonore très haute de gamme.

VO vs VF:

Le Hobbit: La bataille des cinq armées présente les mêmes caractéristiques techniques que le volet précédent, La désolation de Smaug. Une fois encore, seule la version originale bénéficie d'un encodage sous 24 Bits de profondeur, et d'une élasticité plus importante concernant le débit. Au final, on se retrouve donc avec une piste américaine plus épaisse, aux dialogues plus intelligibles et cristallins et, une précision mieux dégagée dans les effets.

La version française reste tout de même une expérience de premier choix. le spectacle est au rendez-vous et à largement de quoi rendre folle votre installation.

Un troisième volet dithyrambique techniquement parlant, qui laisse pantois tant par son image que par sa bulle acoustique. Que d'aventure depuis le premier volet, qui pour rappel avait fait grandement parler de lui pour diverses raisons (VF-SD, nombreux steelbook...), pour terminer aujourd'hui avec ce dernier chapitre dans une apothéose certaine. Une boucle formidablement bouclée!

Côté suppléments, c'est juste le nirvana qui vous attend avec des tonnes d'infos et détails révélés.

  • Commentaire audio de Peter Jackson et Philippa Boyens
  • "La Nouvelle-Zélande : pays de la Terre du Milieu, partie 3" (6'07)
  • Blu-ray 2 : Les Annexes, 11e partie
  • Blu-ray 3 : Les Annexes, 12e partie

Un troisième volet massif, qui clôture de très belle manière cette prélogie en Terre du milieu. Un excellent (très long) moment. Concernant cette version longue elle-même, elle s'adresse beaucoup plus aux fans en apportant plus de liant que de profondeur.

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 5 11 / 12 12 / 12
Verdict Bonus Artistique
23 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps