TEST BLU-RAY Fast & Furious 7 (Furious 7)

Fast & Furious 7

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4

Version Anglaise DTS HD Master Audio 7.1 6.3 Mb/s

Version Française DTS 5.1 0.768 Mb/s

Autres pistes Allemand - Espagnol
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Allemand - Espagnol - Arabe - Autres
Sortie Blu-ray 04/08/2015
Awards Démo Image - Démo Son VO

Mettant de coté (temporairement ?) les films horrifiques, James Wan s’offre une excursion musclée dans la saga Fast & Furious. Quitte à y aller, autant tomber sur un chiffre porte bonheur. Ce 7e volet est en effet le plus gros succès de la franchise, et jusqu’à ce que Jurassic World ne sorte (Universal Pictures également), le plus gros succès (en $) de l’histoire du studio.

Pour mettre en boite ce carton planétaire, Wan eu recours à de nombreuses caméras (Arri Alexa LT/XT M/XT – Arriflex 235/ 35-IIC/ 35-III/ 435…), capturant même certaines scènes en résolution 6K.

Pour les bienfaits de cette édition Blu-ray, Universal Pictures profita d’un master intermédiaire de résolution 2K.

Critique image

Après six films au rendu majoritairement punchy (couleurs saturées, noirs durs comme du fer et piqué rasoir), ce septième chapitre en possède encore un peu plus sous la pédale. Alors certes, il demeure encore quelques petites zones sombres en basses lumières sur de rares plans (bruit vidéo…), mais rien d’alarmant.

Un rendu dans les codes du genre. L’œuvre traversant une nouvelle fois différentes contrées, sait offrir des images magnifiques à la tenue idyllique. En conséquence du matériel utilisé, il ne pouvait en être autrement.

Plein pot !

Critique sonore

Le premier épisode en DVD avait déjà posé les bases de ce qui allait devenir en soit, une référence en la matière. En plus de claquer sur le bitume, la bande-son sait toujours autant jouer avec l’ensemble des canaux mis à sa disposition. Bande-originale, effets multidirectionnels, la géolocalisation des sons ne fait pas dans la demi-mesure et l’hésitation. Il y en a en abondance, et ces derniers se trouvent être parfaitement épaulés par de lourdes sessions de basses. Enfin, il est à noter comme à chaque coup, la présence d’une excellente dynamique.

VO vs VF :

7 chapitres et la fin, c’est toujours la version originale qui l’emporte.

Pas de surprise ici donc. Si la version française fait une honnête partie avec les éléments donnés (DTS + mi-débit), la version originale en DTS Master Audio ne souffre d’aucune compression, et par le biais de deux canaux supplémentaires délivre une scène arrière plus profonde.

Conclusion technique

Finalement il n’en résulte aucune surprise. Fast & Furious 7 régale visuellement et respecte son cahier des charges de superproduction sur le plan acoustique. Toujours déçu de ne pas trouver une piste française haute définition, mais là encore, nous en avons pris l’habitude.

Section supplément plaisante offrant quelques images supplémentaires du regretté Paul Walker.

Suppléments

- Scènes coupées
- A propos de Fast
- Retour à la case départ
- Voitures volantes
- L’occasion fait le larron
- Sauts de tour en tour
- Dans la bagarre
- Les voitures du film
- Race Wars
- Vidéoclip officiel « See you again »
- Making of

Critique artistique

James Wan a clairement fait le bon choix en mettant sur le banc de touche Insidious & CO. Ce virage à 180° lui permet de faire un carton planétaire (parfaitement prévisible), et d’introduire de nouveaux visages dans la franchise. Le d’ors et déjà annoncé 8eme film ne peut que se faire languir.

 

Matériel de Test
Image PANASONIC TX-P50VT30E
Source OPPO BDP - 103EU  MZ
Son DENON AVC-A1 XVA (configuration 5.1 Bi-amplifiée)
Enceintes Frontales : Klipsch RF-7 / Centrale : Klipsch RC-64 / Surround : Klipsch RF-5 / Caisson: Klipsch RT 12dr

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Note Son Note Image Verdict Bonus Artistique
Version Anglaise 6 Version Française 3 9 / 12 12 / 12 21 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Sylvain Camps

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.