TEST BLU-RAY : Fury


Fury Sony Pictures

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 2.3 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 2.3 Mb/s

Autres pistes Russe - Autres - Audio Description Anglais
Sous-titres Français - Anglais - Anglais sourds et malentendants - Néerlandais - Russe - Arabe - Autres - Islandais - Hindi - Norvégien
Sortie Blu-ray 23/02/2015
Awards Aucun

Critique image

“Quoi, comment ça ? Fury n’a pas 12/12 à l’image ? Hérésie ! Scandale ! Burn the witch ! »

Non, Fury n’a pas 12/12 pour la partie image.

Ce n’est pas parce que l’image est sale, ou instable, ou moins définie qu’attendu. L’image est immaculée et parfaitement stable (un minimum pour une production aussi récente), et le niveau de détails est excellent. Il y a quelques très très très légères fluctuations de définition, certains plans semblant très légèrement moins nets que la grande majorité du film, mais c’est probablement du au tournage en lui-même et les caméras utilisées. De ce côté, le film reste impressionnant que ce soit dans les détails faciaux comme dans la reproduction impeccablement précise des décors et arrière plans. La bataille finale n’est pas en reste non plus malgré l’illumination particulière de la scène.

Non, le vrai problème de Fury, c’est la gestion de la luminosité. L’image est sombre, bien trop sombre, et cela se voit notamment quand on compare aux copies Ultraviolet et Netflix disponibles. Du coup, on perd énormément en détails dans les zones sombres, les noirs sont bouchés, et on a tout simplement l’impression de regarder le film avec un diffuseur réglé bien trop bas en luminosité. Résultat des courses : on finit par dérégler son installation pour rattraper tant bien que mal le coup. A titre personnel, mon Plasma est réglé à -6 sur la luminosité, il m’est arrivé de le ré-ajuster à -4 ou -3. Pour Fury, il a fallu que je le relève à 0, voire même à +2 par moments, au risque de voiler légèrement l’image.

C’est donc extrêmement problématique au vu de la photographie du film, celle-ci s’appuyant fréquemment sur des zones laissées sombres dans le cadre, sans parler des plans à l’intérieur du tank où l’on ne voit du coup quasiment plus rien.

Quand on compare des passages du film tel que présenté sur le Blu Ray aux extraits utilisés dans les bonus présents sur le Blu Ray (attention, les scènes coupées elles n’ont pas été étalonnées de façon définitives), on retrouve les détails perdus dans les zones sombres, preuve qu’il y a clairement un possible problème sous-jacent.

Est-ce que c’est une raison pour ne pas acheter le Blu Ray ? Contrairement à ce que certains pourraient affirmer de façon un peu exagérée, Fury est loin d’être un disque à éviter. Est-ce que le problème est gênant ? Oui, mais on peut contourner le problème en remontant la luminosité de son diffuseur. Est-ce que le problème est visible ? Oui, d’où la note.

Certains ne remarqueront probablement pas le problème, soit parce qu’ils se diront que c’est le look original du film, ou parce que leurs conditions de visionnage ne permet pas de détecter ce problème. Mais le problème est clairement là et limite une présentation HD autrement impeccable.

Critique sonore

VF et VO sonnent de manière identique.

Hormis un léger manque de punch dans les basses et des dialogues un peu sourds, les pistes sons sont excellentes. Les détails sonores abondent (chants des oiseaux, bruits de terre mouillée sous les pas ou les chenilles, poussières retombant après les obus, etc) et la constante spatialisation créé un environnement enveloppant que la dynamique des pistes exploite très bien.

Conclusion technique

La désastreuse gestion de la luminosité parasite une édition autrement tout à fait solide. Grosse déception.

Suppléments

Sony accompagne Fury de nombreux bonus pas tous passionnants (la faute à une sacrée langue de bois à l'Américaine) mais tout de même bienvenus, notamment les scènes supplémentaires et le Journal du réalisateur. Tous sont sous-titrés en français.

58 min de scènes coupées ou étendues (1080p)

Journal de combat du réalisateur (17 min 32, 1080p)

Soldats blindés : les vrais hommes dans les Shermans (12 min 11, 1080p)

Mater la bête (12 min 48, 1080p)

Comment conduire, tirer et bombarder dans un blindé de 30 tonnes (12 min 48, 1080p)

Galerie photos (1080p)

Bandes annonces de films du studio (1080p)

A noter que l'édition FNAC ainsi que plusieurs éditions de par le monde (notamment l'édition Benelux) possèdent un Blu Ray supplémentaire, dédiés à 2 suppléments (eux aussi tous sous-titrés en français) :

Les tanks de Fury (46 min 02, 1080i)

L'horreur des combats (28 min 06, 1080p)

Cette édition possède aussi un livret de 32 pages en français.

Matériel de test
Image Panasonic TX-PF50G20S
Source Zone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
Son Yamaha RX-V467
Enceintes Kit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210
Scan Disc
Taille Disque 48,320,008,282 bytes
Taille Film 29,901,944,832 bytes
Encodage Vidéo MPEG-4 AVC Video / 20945 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio - VO English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2215 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Encodage Audio - VF French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2262 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.5 Version Française 5.5 11 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
21.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests