TEST BLU-RAY : Les Cheveux d'Or (The Lodger : a Story of the London Fog)


Les Cheveux d'Or Elephant Films

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080i 1.33:1 - 4/3 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Musicale DTS HD Master Audio 2.0 2 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français imposé
Sortie Blu-ray 21/01/2014
Awards Aucun

Critique image

La fâcheuse manie qu'ont certains éditeurs français à proposer des encodages 1080i (et donc à la vitesse de 25 images par seconde) devient de plus en plus étrange.

En effet, comme nous l'avions expliquer dans ce dossier, restaurer un film muet à l'heure actuelle implique de bien faire attention à sa vitesse de défilement. En Blu Ray, cela implique donc de réussir à faire rentrer à 24 images / seconde ce qui peut originellement être cadencé à 18, 20 ou 22 images / seconde.

Dans le cas de The Lodger, le film est cadencé à 18 ips. En Blu Ray, l'astuce est donc de dédoubler certaines images selon ce schéma pour obtenir un rendu fluide : 112 112 112 112 112 112 112 112. C'est ce que Network propose en Angleterre sur leur Blu Ray. On se disait donc qu'Elephant ferait simple et reprendrait ce matériel déjà prêt à l'emploi.

Eh bien non... En effet, Elephant a préféré s'embêter à encoder la restauration à une vitesse de 25 ips, ce qui implique une cadence incorrecte et provoque parfois des saccades (comme à la 6e minute sur ce texte défilant). Pourquoi diable ce choix dégradant pour l'image ? Bonne question. Heureusement, les plans rendant ce phénomène gênant sont peu nombreux.

D'un point de vue plus général, la restauration, effectuée en 2012 en Angleterre sous tutelle du BFI, a permis un bon résultat visuel, même si le matériel reste limité et que le rendu ne peut donc atteindre un niveau phénoménal. Dans l'ensemble, le rendu naturel de l'image est appréciable, tout comme les détails très nombreux tout au long du film. Il faudra cependant composer avec un grand nombre de scories résiduelles en tout genre (rayures, poussières) et surtout des fluctuations parfois importantes de la luminosité et du contraste.

Critique sonore

La bande son, présentée en DTS HD MA 2.0, est composée pour la restauration par Nitin Sawhney et interprétée par le London Orchestra Company.

L'enregistrement est donc très récent, et celui-ci est parfaitement rendu en Blu Ray. Le rendu sonore est cristallin, ample, ouvert et dynamique, pour une écoute très confortable.

Conclusion technique

Passé un encodage discutable, le Blu Ray de The Lodger propose une excellente prestation.

Suppléments

L'édition est un peu plus chargée qu'habituellement chez Elephant.

On trouve l'habituelle présentation du film, ici assez longue par l'inarrêtable Jean-Pierre Dionnet (16 min, 1080i). Celui-ci complète cette présentation avec Hitchcock 9 (8 min 37, 1080i), soit 9 bonnes raisons de voir les 9 films muets de Hitchcock récemment restaurés. On trouve aussi le documentaire Hitchcock : Aux origines du suspense (24 min 04, 576i), consacré au début de la carrière de Hitchcock.

Ces suppléments sont complétés avec une galerie photos, et l'habituelle pléthore de bandes annonces des films édités par Elephant. 

Matériel de test
Image Panasonic TX-PF50G20S
Source Zone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
Son Yamaha RX-V467
Enceintes Kit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210
Scan Disc
Taille Disque 23,828,168,916 bytes
Taille Film 17,626,300,416 bytes
Encodage Vidéo MPEG-4 AVC Video / 23971 kbps / 1080i / 25 fps / 16:9 / High Profile 4.1 
Encodage Audio - VO French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1761 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)

Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Musicale 11 11 / 12 9.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests