TEST BLU-RAY : The Grand Budapest Hotel


The Grand Budapest Hotel 20th Century Fox

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 1.33:1 - 4/3 AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 4.2 Mb/s

Version Française DTS 5.1 0.768 Mb/s

Autres pistes Portugais - Hongrois - Russe - Polonais
Sous-titres Français - Anglais sourds et malentendants - Portugais - Néerlandais - Chinois - Polonais - Arabe - Autres
Sortie Blu-ray 03/09/2014
Awards Aucun

Critique image

Attention, ça varie !

The Grand Budapest Hotel, récréation tour à tour légère et grave, alterne 3 formats d'image avec des rendus différents à chaque fois du fait du matériel utilisé, majoritairement du 1.33 puis du 2.35, et 2 plans en 1.85.

Les segments en 1.33 ont une colorimétrie légèrement désaturée et dérivant dans le violet. Cela fait d'autant plus ressortir les couleurs chaudes, en particulier les rouges des tapis et tentures de l'hôtel. Ces segments ont un niveau de détails particulièrement élevé à tous les niveaux : décors, visages, costumes, le film brille en Blu Ray sans grand problème.

Les segments en 2.35 ont une patine moins fine que celle des segments en 1.33 ainsi qu'une colorimétrie plus chaude et très saturée. Cela provient du choix de lentilles générant une image floue sur les extrêmités du cadre. Cependant, cela n'empêche nullement le Blu Ray de restituer les détails là où ils doivent être. En particulier, on appréciera le soin dans le rendu des décors, très détaillés et parfaitement restitués ici.

Enfin, un point spécifique sur les formats d'image utilisés par le film.

The Grand Budapest Hotel suit 3 couches narratives : un cadre global situé dans les 80s dans lequel se passe la narration principale dans les 60s d'un flashback composant la majorité du film et se déroulant dans les 40s.

Les 80s ont un format 1.85, les 60s un format 2.35 et les 40s un format 1.33 Il est donc normal d'avoir une alternance de ces formats et donc les bandes noires qui vont avec (d'ailleurs, le film s'ouvre sur un écran demandant au spectateur de vérifier le bon réglage de son écran 16/9). Le problème, c'est que si les segments en 2.35 remplissent correctement l'écran (cf captures 2, 3 et 15), les segments en 1.85 sont eux fortement window-boxés (c'est à dire entourés sur les 4 côtés par des bandes noires) (cf capture 1) alors qu'ils ne devraient pas. Les segments en 1.33 (composant donc la majorité du film) sont eux aussi entourés d'une bande noire mais plus fine et donc moins gênante mais bien présente (en fait, le 1.33 est window-boxé dans un format 1.85).

Cela provient du choix artistique de Wes Anderson, souhaitant éviter qu'un segment paraisse plus "petit" qu'un autre du au changement de format. Le problème est que cela devient contre-productif en vidéo : le 1.85 devient précisément minuscule car comme dézommé, et la conservation d'une bande 1.85 sur le format 1.33 semble particulièrement superflue. De fait, ces choix semblent adaptés au cinéma (surtout du fait d'écrans majoritairement 2.35) mais pas du tout à une diffusion en Blu Ray où la norme est le 1.78. C'est d'autant plus bête que l'avertissement en début de film utilise bien tout l'écran.

De fait, et de façon tout à fait exceptionnelle, 1 point a été retiré à la note image finale.

Critique sonore

La VO est excellente. Dotée d'un mixage solide et équilibrée, ainsi qu'une dynamique appréciable, son ouverture et sa rondeur lui confère des arguments de poids. Elle soutient efficacement le film et permet un visionnage très confortable. Si la directionnalité reste assez limitée, l'ensemble des enceintes est fréquemment utilisée par la piste son pour retranscrire la musique de Desplat ou les très nombreux effets sonores. Une seule réserve, mineure : quelques dialogues un peu sourds.

La VF retient la grande majorité de ses qualités mais avec un rendu légèrement moins ouvert et dynamique.

A noter que le Blu Ray ne permet pas de changer à la volée la piste son ou les sous-titres, car les panneaux de texte du film sont localisables (comme sur les Blu Rays Disney). Si vous choisissez la VO avec des sous-titres anglais, les panneaux de texte du film seront en anglais. Si vous basculez sur la VF ou la VOSTF, les panneaux passent en français.

Conclusion technique

Si l'encodage des formats est discutable, le film brille en Blu Ray. Dommage que les suppléments ne suivent pas.

Suppléments

Une section suppléments plutôt faiblarde et convenue. Elle est intégralement sous-titrée (français, anglais, etc).

Visite de la ville du tournage avec Bill Murray (4 min 18, 1080p)

Vignettes (9 min, 1080p)

Making Of du film (18 min 08, 1080p)

Casting (3 min 24, 1080p)

Wes Anderson (3 min 46, 1080p)

Galerie photos (1080p)

Bande annonce du film (2 min 26, 1080p)

 

Matériel de test
Image Panasonic TX-PF50G20S
Source Zone B : PS3 Slim 250 Go | Zone A : Panasonic BDT-110
Son Yamaha RX-V467
Enceintes Kit 5.0 : Jamo S606 | Caisson : Jamo Sub210
Scan Disc
Taille Disque 39,563,366,920 bytes
Taille Film 24,715,739,136 bytes
Encodage Vidéo MPEG-4 AVC Video / 22181 kbps / 1080p / 23.976 fps / 16:9 / High Profile 4.1
Encodage Audio - VO English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3312 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Encodage Audio - VF French / DTS Audio / 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.25 Version Française 4.75 10 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Rémy Pignatiello

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests