TEST BLU-RAY : Homefront


Homefront Wildside Video

B Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 5.5 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 5.5 Mb/s

Autres pistes Aucuns
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 28/05/2014
Awards Démo Technique

Ce n’est pas moins de trois type de caméras qui ont été utilisées pour donner naissance à Homefront.

Tiré sur pellicule 35mm et en D-Cinema pour sa sortie en salle, il est majoritairement issu de sources numériques shootées avec des caméras Arri Alexa à une résolution de 2,8K ainsi qu’en 1080p 24i/s via Canon EOS 5D Mark II. A cela, s’ajoute des plans tournés sur pellicule avec des caméras Panavision.

Critique image

De cet ensemble disparate ne ressort que le meilleur sur le master 2K destiné au blu-ray.

Homefront dispose en effet d’un des piqués les plus pointus que puisse donner la Haute Définition.

Grains de peaux, texture et tessitures hyper-détaillés sont de la partie et que dire des magnifiques plans en extérieur ou les bayous sont tout simplement magnifiés.

D’ailleurs, ces plans sont d’une rare beauté et font encore ressortir les petits détails et l’excellente profondeur de champ du métrage grâce à ces particules qui voltigent devant l’écran.

Le panel de couleurs disponible nous explose alors la rétine avec ses gammes des plus fournies.

Ce master sait assurément flatter l’œil et ne laisser aucun élément dans le noir grâce à des contrastes d’une solidité à toute épreuve.

Ces derniers sont aidés par une photographie et des éclairages travaillés dans le détail que ce soit en plan diurne ou en pleine lumière. Sous le filtre bleu de la nuit ou celui très lumineux d’un soleil au zénith rien n’échappe à notre œil tant l’image est ciselée.

Seul deux petits défauts de solarisation (plan du ciel) ont été notés dans cet ensemble de grande classe…

Critique sonore

Comme pour sa section image, Wild Side à soigné l’audio de son édition d’Homefront en proposant VO et VF en DTS-HD M.A. 5.1.

Dans un cas comme dans l’autre, le mixage s’avère très immersif avec des surrounds sollicités régulièrement que ce soit par la bande son très posée ou très Rock, et/ou les nombreux effets distillés tout au long du film avec quelques apothéoses aptes à réveiller nos caissons de basses de belle manière.

Riches est puissantes les deux pistes savent donc jouer la finesse lors de nombreux passages intimistes et ambiancés.

C’est ce qui nous amène à apprécier une bande son travaillée qui sait faire le grand écart entre puissance démonstrative et finesse… du tout bon.

VO Vs VF : Avantage à la Vo pour goûter pleinement le travail des comédiens mais dans un cas comme dans l’autre, les dialogues sont clairs et se détachent bien de l’ensemble.

Conclusion technique

Wild Side Vidéo offre à Homefront une édition qui cogne dur tant au niveau de la rétine que des tympans.

Du tout bon pour le fan d’actioner musclé tant sur le fond très humain que sur la forme... avec un top démo en prime.

Suppléments

- Gator (Présentation du personnage de J. Franco) – Stand Off – Scènes coupées (Intéressantes) – Fin rallongée (Coupe nécessaire) – Bande-annonce – En Blu-ray – DTS Soud Check - Credits

Critique artistique

Sous l’égide de Sylvester Stallone scénariste et producteur, HomeFront pose les bases d’un cinéma d’action qui transpire les années 80-90.

Son histoire qui semble si simple est dynamitée par des personnages riches et travaillées que ce soit du côté du personnage de Jason Statham ou de celui de James Franco qui sont interprétés par des comédiens poussés au meilleur de leurs interprétations.

Jason Statham gagne ici énormément en humanité grâce à sa relation avec sa fille et James Franco renoue quant à lui avec un personnage torturé et multi-facettes pouvant, comme celui de Statham être capable du meilleur ou du pire pour sa famille.

Porté par une bande son très Rock’N’Roll et une photographie touchant au sublime, il reste au film une fluidité sans faille, des seconds rôles classieux et véritablement vampirisés par leur rôles (Kate Bosworth, Winona Ryder pour ne citer que les plus enfiévrées et lumineuses).

Le montage est quant à lui toujours lisible et c’est un véritable plaisir que de suivre les scènes d’action d’en d’aussi bonnes conditions.

Homefront n’est peut être pas révolutionnaire mais son côté très humain s’avère gagnant. Du très bon actioner à ne surtout pas rater.

Matériel de Test
Image LG 50PM670S
Source OPPO BDP95EU (MultiZones/MultiRégions)
Son MARANTZ SR7007 + MARANTZ PM7003 (5.1)
Enceintes Frontales: FOCAL SIB T | Centrale: FOCAL SIB T | Surrounds: FOCAL SIB T | Caisson: JAMO SUB650
Scan Disc
Taille Disque 34 132 414 976 bytes
Taille Film  
Durée 1:40:17.511
Total Bitrate  
Encodage Vidéo  
Encodage Audio - VO  
Encodage Audio - VF  

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 6 12 / 12 11.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
23.5 / 24 Dans les règles Un très bon moment en perspective.

Par Jérôme Basseville

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests