TEST BLU-RAY : Machete Kills


Machete Kills Wildside Video

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 3.4 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 3.4 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français imposé - Français incrusté
Sortie Blu-ray 05/02/2014
Awards Aucun

Avertissements

Le film étant très à cheval sur le politiquement correct et afin de coller à son esprit "border-line", le test risque de choquer certains lecteurs par le langage employé (adapté de repliques du film), tout comme son manque de classe évident!

APPROPRIATE AUDIENCES !!

Critique image

Machete Kills c'est une Arri Alexa Plus qui accouche d'un master 2K utilisé pour rendre une copie haute définition qui débute assez mal, il faut bien le dire.

Mais Robert, c'est pas possible? Non mais sérieusement c'est juste dégueulasse, se servir d'un tel matos pour nous servir une ouverture à la limite de la gerbe! Grain à n'en plus finir, scratch, rayures grossières, taches. Htb va te mettre un pain dans ta gueule Robert!

Je te dirais qu'une chose Robert, quand une pétasse te monte dessus tu ne sais plus où t'habite, et ça, ça m'emmerde carrément. Ton image c'est de la merde!!!

- Syl20: "Hey ho, Htb... Le début c'est une mise en scène, c'est un clin d'oeil aux vieilles productions"

- Htb: "Hey ma mignogne, je sais bien que tu aimerais avoir une paire de couilles, mais c'est mon test!"

Reprenons.

Le calvaire du générique enfin terminé ("Non mais je t'ai dit que...." "...Ta bouche..."), pas difficile de faire mieux...

- Syl20 : "PIF, PAF, BOUNG..."

- Tonyo: "Hey ho qu'est-ce qui se passe ici? On ne s'entend plus péter!!! Qu'est-ce qu'il fout par terre Htb?"

- Syl20: "Il raconte que des conneries, fallait juste un peu le recadrer!"

- Tonyo: "Ah ok, parce que là, j'ai des critiques a finir, alors si vous voulez bien vous calmer un peu..."

1 heure plus tard...

Après une petite mise au point, c'est vrai que l'on se prend une claque dans la gueule, et comme je suis un peu maso sur les bords, je tends l'autre joue afin d'avoir les idées claires. Nul besoin de clairvoyance, l'image montre tous les espoirs placés en elle, le déballage du matos est en cours. Ce qui frappe en premier lieu est le travail colossal sur la colorimétrie. Toutes les nuances et jeu de spectre sont utilisés, et pour ne passer son temps à définir l'ampleur de la chose, le plan avec la miss "chaudasse" San Antonio devant son arsenal prouve à lui seul la maitrise des tons chauds et froids, qui seront saturés, dénaturés et filtrés dans tous les sens.

Mais que dire du piqué et du découpage. Tellement sur le fil du rasoir que j'en ai les tétons qui pointent!!! Il a beau dire que Machete ne "texte" pas, il changera vite d'avis pour crier à qui veut l'entendre que chaque recoin de son anatomie est sublimé comme jamais. Un vrai sex symbol prêt à buter du lapin en trotinette!

Et la profondeur dans tout ça?  Une profondeur de champ qui déglingue tout sur son passage, ça déchire et la haute définition prend ici tout son sens dans un contexte économique difficile.

- Syl20: "Je ne vois pas le rapport!?!"

- Tonyo: "Il dit qu'il voit pas l'rapport!"

- Htb:"Y'en a pas!"

Critique sonore

Si mon pétage de plomb visuel m'a déconnecté un temps soit peu de la réalité l'espace de quelques minutes (le coté débridé et absurde du film annonce y étant pour beaucoup), je ne remettrai pas en cause la sincérité et la qualité du mixage. Afin de permetre une harmonie et un équilibre sonore de haut niveau, le coté léché du rendu ne mettra aucune fréquence en avant...

- Syl20: "C'est bien, fais gaffe à ce que tu dis, sinon attends toi à un deuxième bottage de cul en bon et due forme!"

- Htb: "C'est bien beau tout ça, mais ça fait un peu cul-cul la praline non?"

- Syl20: "Un vrai discours de miss ;), vive la paix dans le monde!"

- Htb: "Tu sais quoi... la paix dans le monde, je l'emmerde!"

...pour ne pas écraser les différentes tonalités desséminées dans tous les recoins. Mais Machete Kills ce n'est pas que du son bien rangé, c'est aussi du pétage de cable, une bande son qui en a dans le "frok" !

Vive le Double D qui sulfate à tout va à l'aide de ses tétons mitrailleurs, vive les coups de buttoir du "Tom Savini", vive le découpage en règle à coup d'hélice d'hélicoptère, de bateau, vive l'envol du canal LFE, vive...

Bref un mixage où tout est à sa place (sauf un petit raté surrounds, anecdotique, lors des tirs sur la scène de l'électrochoc) et qui fera raidir tous les amateurs de beau mixage.

Conclusion technique

Machete Kills en Blu-ray est une édition qui se donne à fond pour le support bleu. Amateur de belle image et bon mixage, cette galette est faite pour vous.

Suppléments

- Entretien avec Robert Rodriguez (20'16)

- Scènes coupées et rallongées (15'07)

- Making of (19'30)

- Bande annonce

- DTS Sound check

 

Matériel de Test
IMAGE   Panasonic TX-P50ST60E – Calibrage : Klein K-10, Xrite i1 Pro, AccuPel
SOURCE Panasonic DMP-BDT500
SON Onkyo TX-DS989 V.2
ENCEINTES Frontales : Jamo S708 / Centrale : Jamo Concert Center 7.2 / Surround : Jamo S708 / Caisson: Yamaha YST-SW300

Scan Disc

 

Taille du disque 46 422 192 840 bytes 
Durée 1:47:43.331 
Codec vidéo MPEG-4 AVC Video / 24001 kbps / 1080p / 23,976 fps / 16:9 / High Profile 4.1 
Codec Audio - Version originale DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2272 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit) 
Codec Audio - Version française DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2411 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit) 

 

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.5 Version Française 5.5 11 / 12 11.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
22.5 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Les screenshots

Par Frédéric Tribolo

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests