TEST BLU-RAY : The Lords of Salem


The Lords of Salem Seven 7 Sept

B Blu-ray 1080i 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 2.7 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 2.7 Mb/s

Autres pistes Audio 3D Anglais
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 09/10/2013
Awards Aucun

Critique image

Véritable arlésienne cette année, le cinquième morceau de réalisateur du remake d'Haloween (2007) et de The Devil' s Reject, se sera fait attendre… et désirer !

Projeté une seule et unique fois au cinéma en France (le 29/06/2013 à Paris), The Lords of Salem peut-être considéré à juste titre comme un DTV (Direct To Vidéo). Souvent traité à la va-vite, ce Direct-To-Vidéo et troisième œuvre originale (abstraction des deux remakes) de Rob Zombie, jouie d'un travail artistique parfaitement retranscrit dans cet encodage 1080i. Granulation besognée, colorimétrie épurée d'un côté estivale bien entendu inexistant et parfaitement étalonnée, enfin noirs alternants le mode « brut de décoffrage » avec leur côté bouché, ou inversement, grisonnant font hurler de plaisir les fans du genre.

La patte du metteur en scène est bien réelle, et se fait sentir à la moindre image. Et que dire des quelques plans en lumière surexposée/brulée. Fusionnel au récit. Un changement visuel qui se veut radical face aux copies en mode « ultra léché » de ces derniers temps, comme le support Blu-ray l'a si bien normalisé. Peut-être un piqué un peu plus tranchant aurai satisfait définitivement notre faim. Sans aucun doute un de nos stigmates dus aux images dites « modernes »…

 

Critique sonore

Fort bien mesuré, The Lords of Salem doit cette remarque à sa pesante bande-originale (John 5 and Griffin Boice) qui décuple son côté maléfique sur les 5.1 canaux avec précision. Il n'en demeure pas moins un message clair en provenance de la scène frontale. Mention spéciale à l'enceinte centrale qui retranscrit parfaitement les échanges, en particulier ceux de la surnommée « Queen of Scream », Sheri Moon Zombie, femme du réalisateur.

VO vs VF :

Proche du copié/collé, la version originale s'aventure plus dans le maléfice. Le Requiem de Mozart prend tout son sens au chapitre 11 en VO par exemple.

Un petit "+1" sur le niveau d'enregistrement et l'ampleur concernant cette dernière.

 

Conclusion technique

Loin du spectacle régulier où la part d'erreur s'approche du zéro, The Lords of Salem offre une copie pour le moins artistique qui souffle le vent "frais" esthétique. Un parti pris, qui peut s'avérer forcément risqué à la clientèle inexpérimentée en termes d'esthétisme picturale, mais qui comblera sans aucun doute, les connaisseurs. Partie supplément inexistante ou presque. L'import chez Anchor Bay (disponible depuis septembre 2013) propose au moins le commentaire audio du réalisateur...

 

Suppléments

Presque rien:

- Bande-annonce

- Films en Blu-Ray: 48 heures Chrono / The Chase / Suspect / Welcome to the Punch

 

Critique artistique

Puissant et travaillé, ce cinquième maléfice de Rob Zombie est un pur joyau. Un historique depuis sa naissance à sa visualisation qui lui confère une aura culte.

 

Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 6 Version Française 5 11 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
22 / 24 Délaissé Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests