TEST BLU-RAY : Stoker


Stoker 20th Century Fox

A-B-C | All Zones Blu-ray 1080p 2.40:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 5 Mb/s

Version Française DTS 5.1 0.768 Mb/s

Autres pistes Anglais - Allemand - Italien - Russe - Castillan
Sous-titres Français - Anglais - Allemand - Italien - Castillan
Sortie Blu-ray 04/09/2013
Awards Aucun

Critique image

Une ambiance assez sombre pèse sur la grande maison en pleine forêt et se n'est pas le rendu visuel qui viendra contredire cet état de fait. Les passages dans la cave viendront appuyer l'hypothèse d'un choix artistique assez froid ou seules quelques escapade en ville viendront pimenter ce triste engouement. Alors certes certains plans viendront parfumer de leurs couleurs profondes la photographie de premier choix disponible, mais la suffisance de lumière penche en défaveur du piqué. Rien d'alarmant cependant, mais méfiez-vous des hauts et des bas d'une définition parfois capricieuse.


Critique sonore

Pas de doute possible, Stroker se regarde en VO pour profiter d'une clarté et d'une homogénéité accrue. Si le passage du train fait valoir un jolie mouvement d'enceinte, une poussé du caisson et une dynamique sympathique, le mixage ne raffolera pas de ce genre de montés acoustiques. Plutôt calme dans l'ensemble, c'est sur les coups de buttoir qu'il faudra se tourner ainsi que sur les petits détails. La VF a du mal à rendre la pareille dans le domaine, et les détails s'immiscent assez mal. La scène du piano, le déhanchement des lumières souterraines n'auront pas le même impact émotionnel.


Conclusion technique

Stocker en Blu-ray ne se démonte pas et affiche une certaine dose d'aplomb. Un regrettera le manque de finesse de la version française.


Suppléments

Bonus: - 3 scènes inédites (10'01) - Making of (27'50) - Galerie de photos - Au cinéma Curzon Soho de Londres Dans les coulisses du film : 5 modules : - l'affiche du film : La photographie de Mary Ellen Mark - les personnages du film - la vision du réalisateur - la direction artistique - la bande originale La Première du film en Corée du Sud : - Tapis Rouge (16') - Emily Wells chante "Becomes the Color" (5') Éléments promotionnels : - 5 bandes-annonces - 8 spots TV


Critique artistique

Dérangeant et fort d'une photographie travaillée, Stoker fait passer un bon moment. Qui m'aime me suive...


Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.5 Version Française 2 7.5 / 12 11 / 12
Verdict Bonus Artistique
18.5 / 24 Dans les règles Intéressant dans son ensemble.

Par Frédéric Tribolo

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests