TEST BLU-RAY : The Master


The Master Metropolitan Export

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 2.5 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 2.5 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français imposé
Sortie Blu-ray 15/05/2013
Awards Démo Image

Critique image

Quel intérêt de perdre un temps fou à dire que l'image est de qualité exceptionnelle, dans n'importe quelles circonstances et rend un formidable hommage aux années 50? Que cet encodage AVC qui joue son rôle de -Responsable de Département Visuel-, manage parfaitement son équipe dans les objectifs souhaités ? Pourquoi perdrions-nous de précieuses minutes, à vous dire que le film regorge de détails dans tous les recoins de l'image, que l'immersion grâce au découpage est impeccable ? Et pendant que nous y sommes, autant dire que « The Master » bénéficie : de couleurs sublimes et judicieusement étalonnées, encapsulées par des noirs solides comme une armure et dont son aspect majestueux, n'est due qu'à son affiliation avec la lumière, tout aussi princière. Quant au piqué, c'est du petit lait. C'est vrai après tout, autant se contenter d'un simple : Parfait !


Critique sonore

"Un drame à la sagesse prononcée sur le surround assez surprenant", serait une bonne conclusion ! On arrive tout de même à percevoir un certain équilibre et une activité stéréo frontale remarquable. Les voix sortent avec brio et le niveau d'enregistrement se veut performant et sécurisant. « 5.1 » n'est heureusement pas trop usurpé ici. Certes les canaux surround sont moins électrisants qu'un -Viral Factory- (dernier gros morceau acoustique signé Métropolitan), mais leur (relative) discrétion ne les empêchent tout de même pas de se faire entendre. La bande-originale arrive à y déposer son empreinte, et ce, de façon intelligible. VO vs VF : Une version originale qui possède beaucoup de classes et de charmes, contrairement à la vf qui elle bien que tout aussi séduisante, souffre d'une restitution des voix sans éclat. Un bon – 2dB sur l'échelle de mesure.


Conclusion technique

Metropolitan sort de son chapeau une image fabuleuse. Un portrait visuel des années 50 puissant. Une excellente habitude qui n'est pas pour nous déplaire. Très propre et très active sur la scène frontale, la rubrique son quant à elle, ne procure pas la même joie. Un beau spectacle acoustique, mais qui manque d'optimisme dans son équilibre et dans le déploiement des surrounds. Dans l'absolue, cette édition HD de « The Master » possède les galons pour avoir fier allure.


Suppléments

Suppléments instructifs. Toute-fois, un petit commentaire audio n'aurait pas été de refus. - Scènes coupées (20') - Coulisses du tournage (8') - Spots Caritatifs (14'48) - "Let There Be Light" de John Huston, documentaire sur les - conséquences psychologiques de la Seconde Guerre Mondiale sur les soldats de retour au pays (1946, 59') - Film Annonce du film - Bandes-annonces


Critique artistique

Un sujet troublant ou Joaquin Phoénix y est stupéfiant et inquiétant.


Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5 Version Française 4 9 / 12 12 / 12
Verdict Bonus Artistique
21 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests