TEST BLU-RAY : Augustine


Augustine ARP Selection

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 2.5 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 12/03/2013
Awards Aucun

Critique image

Jouant astucieusement de la focale, l'image offre de nombreux plans doux… et lisses. On peut être surprit sur le coup, mais cette approche esthétique confère à cette édition, un parfum très particulier. Une fois conquit, ce n'est que du bonheur. Le transfert est ici sublimé par l'excellente photographie de Georges Lechaptois. Une mise en scène redoutable qui grâce à un encodage maitrisé, trouve ses lettres de noblesses à plus d'un titre. Des noirs d'une profondeur sidérante, le tout, en acier trempé, viennent agrémenter l'inconnu qui règne dans cette histoire. Une puissance très distinguée, importante à souligner. Arrive enfin la colorimétrie, volontairement froide, magnifiant l'atmosphère si ambigüe et si attirante, qu'il nous est très difficile de ne pas poser genoux à terre. Deux éléments aux firmaments de l'excellence. Rapport du médecin: Un encodage AVC au piqué certes un peu doux pour toutes personnes ayant un faible pour les définitions "dessinées", mais tellement beau, que l'on accepte bien volontiers de se laisser embarquer .


Critique sonore

Une bande-son à la clarté éblouissante. Ce qui fait absolument le plus d'éclat dans ce drame, c'est bien entendu le message de la voix centrale. Propre mais avant tout, incroyablement clair. La sensation d'être au plus prêt des acteurs, est sidérante. L'activité frontale est également appliquée comme en atteste l'ouverture orageuse. Le diner nourrit le spectacle frontale quand les surrounds se charge d'appuyer l'oppression. Ils seront par la suite plus discrets, le thème ne leur permettant pas de s'épanouir. On ne leur en voudra pas.


Conclusion technique

Une image calibrée sur l'excellente photographie du film, avec un côté doux très charmant et un son aux voix sidérantes. Quelle propreté !


Suppléments

- Deux courts métrages de la réalisatrice : Kitchen (2005) et Magic Paris (2007) - Bande-annonce


Critique artistique

une mise en scène sublime servit par des interprétations majuscules. Un très bon moment.


Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 10 10 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
20.5 / 24 Correct Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests