TEST BLU-RAY : TAXI


TAXI ARP Selection

B Blu-ray 1080p 2.35:1 - Cinémascope AVC-MPEG4 DI - ?

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 3 Mb/s

Autres pistes Français
Sous-titres Anglais - Français sourds et malentendants
Sortie Blu-ray 08/04/2013
Awards Must Have - Démo Image - Démo Son

Critique image

« Après avoir écumé les supports VHS, LD et DVD, le Blu-Ray de TAXI vient d'entrer en France. Deux mots d'ordre à cette mission : Restauration, hein ?, et Remasterisation. » Un 15ème anniversaire, ça se fête, et dignement. Pour ce faire, on a prit soin de ressortir, notre bonne vieille édition Laserdisc et notre édition DVD (la seconde avec le DTS ½ débit). Histoire de tout comparer, car faut-il le rappeler, il y 15 bougies à souffler. Une fois quelques séquences revus sur Laserdisc et entièrement sur DVD, le moteur est cette fois-ci bien chaud. « Ah!, AAAh!!, AAAAAAH !!!! » C'est sur la musique de Pulp Fiction, que le film démarre pied au plancher. Et dès ces premières secondes, la boule au ventre (d'être déçut) s'amoindrit, pour laisser un sentiment de soulagement et d'émerveillement grandir en nous. Ce n'est pas encore la baffe, mais elle va venir à 200 Km/h ! Ça va trop vite, pour vraiment prendre conscience du piqué, mais les couleurs, sont intarissables. C'est plus juteux. Rien que le jaune du titre "TAXI" met tout le monde d'accord. D'un jaune vieillot, prend place un jaune plus flashy aux peps évidents. Cette bande-annonce d'il y a quelques mois disait vrai, le résultat est spectaculaire passé quelques minutes. « J'en ai rêvé, ARP l'a fait ! ». Trop facile ? Mais tellement vrai. Un bitume flambant neuf qui permet à TAXI de filer à toute allure sans le moindre Flash ! L'étalonnage est excellent, le piqué envoi aux fins fonds du garage l'édition DVD. Quand aux couleurs comme dit plus haut… c'est l'été pédale au planché ! Prenons le chapitre 2 par exemple. Entre le rouge « sang » du distributeur de ticket ou les mailles du maillot de l'OM, il y a de quoi se taper la tête contre les murs. Le piqué et la colorimétrie travaillent d'arrache-pied pour nous épater. Quand on voit le nombre incroyable de motifs apparaissant sur le club de foot cher à la ville, on se demande comment ne pas les avoir distingués auparavant. Car oui, après vérification sur le DVD, ils y sont, mais sans cet éclat HD, il ne fait aucun doute qu'ils seraient encore passés inaperçus. Le bureau d'Emilien est également passé au découpage. En SD, l'image est lisse, sans éclat, son bureau donne envie de porter plainte. En HD, nos yeux ont de quoi s'émerveiller. Certains plans qui avaient du mal à passer sur DVD (ou LD), sortent avec beaucoup plus de facilité. Chapitre 3 « A toute Allure », lorsque Samy Naceri change de volant lors de la transformation du Taxi, le tableau de bord avait un mal fou à donner du détail. L'édition 15ème anniversaire elle, relève le niveau et offre tous les ingrédients nécessaires à tous bons pilotes (moteur à 80°, 1222 Km de fait, niveau d'essence proche de la réserve…). Certes il y a encore quelques petites portions d'images bouchées, mais il sera très difficile d'obtenir mieux. Couleurs revigorées, taches et autres parasites de pellicules enlevés, contrastes et luminosité au taquet, et piqué carburant au super offrent une image d'enfer !


Critique sonore

Après visionnage du DVD en DTS (755 Kb/s), on se dit qu'elle a fier allure cette piste mi-débit. Bon équilibre, quelques effets 5.1 précis, de bonnes basses. Bref, de quoi avoir le doute quand au potentiel du Master Audio qui nous attend sur l'autre galette. « Vas-y Bouffe le !! Bouffe-leeeee !!! » Le film s'ouvre sur une recherche de station, et déjà, c'est plus précis. Le niveau d'enregistrement est très similaire, mais une fois la gomme enclenchée, tous les éléments se détachent. Et c'est assurément ça qui fait de ce Master Audio le numéro 1 à l'arrivée. Bruitages et musiques mis à parts, l'élément capital du film reste ses vannes qui fusent aussi vite que la 406. Les voix se détachent à merveille et sortent avec une facilité à faire passer tous les feux au verts. Propre, claire et fluide, il n'en faut pas plus à la voix centrale pour s'éclater. En DTS SD, le rendu n'est pas aussi distinguable et net. L'activité frontale est trop fainéante pour donner à chacun sa part de responsabilité. Deuxième ingrédient essentiel, la musique. La partition du groupe IAM, bénite par la bonne-mère, emploie efficacement sa stéréophonie frontale (quelle propreté !), et claque du décibel sur les surrounds. Début du chapitre 4, quand Émilien s'éclate aux jeux vidéo dans son bureau, écoutez bien l'activité musicale sur tous les canaux. Chaque enceinte a son bout de partition. En DVD, c'est déjà plus brouillon et moins décelable. La course finale dans les rues Phocéennes permet au groupe marseillais de s'en donner à cœur joie avec scratch sur le devant de la scène et du « Pon » en guise réponse arrière. Pour terminer, les bruitages. Si l'on passera vite sur la transformation du véhicule au chapitre 3, où se sont essentiellement les basses qui se veulent plus lourdes, nous avons grandement pris plaisir à comparer la séquence chez l'insomniaque garagiste « Kruger ». Première chose, la voix d'Emilien. « Lequel d'entre vous est dénommé Kruger s'il vous plait ? » sonne plus large et l'écho dans les surrounds est plus intelligible. S'ensuit bien évidemment la fusillade. Des effets plus secs, plus précis aux quatre coins de la pièce, accompagnés de basses plus percutantes mais surtout moins baveuses. La chute de l'Audi et l'explosion de la bombonne de gaz s'étalent moins dans le bas du spectre et reste cohérente à l'image. Le premier braquage de banque est un autre moment très sympa sur le plan acoustique que nous vous conseillons très fortement. Au final : Le gain est peut-être moins spectaculaire que sur l'image, mais bien réel ! Piste Stéréo (2.0) DTS Master Audio très bonne à son niveau et a privilégier pour une écoute "Téléviseur".


Conclusion technique

"Tu mates le Blu-ray? Il est beau hein? C'est le mien perso! Je l'ai acheté à ARP. Dedans il y a un livret spécial TAXI. Et même avec une tonne d'infos, tu le lis à l'aise!" Un 15ème anniversaire fêté dignement. Un Blu-ray Collector (limité faut-il encore le rappeler) d'excellente facture technique (superbe image !) et offrant de délicieux suppléments avec notamment un livret de 40 pages chargé en infos croustillantes. Une édition qui possède trop d'atouts pour ne pas être un achat indispensable et devenir un incontournable. Un "Must-Have".


Suppléments

Si le making-of demeure identique à l'édition DVD avec l'ajout d'images du film issu de la restauration, le véritable trésor (et le mot est faible), reste l'excellent livret de 40 pages. D'anecdotes en surprises, il ne fait aucun doute qu'il justifie à lui seul l'achat de l'édition collector Limitée. Absolument Génial ! - 1 journal de bord (40 pages) - 1 jeu de photos collector du tournage - Making of inédit (15'21) - Galerie Photos - Bande annonce : Taxi : - Teaser 1998 - Bande annonce 1998 - Bande annonce "15ème anniversaire". Bande Annonce ARP Selection : - Magic Mike - Passion - Effets Secondaires - The Bay


Critique artistique

Des répliques cultes qui fusent plus vite qu'une balle, des personnages attachants, une bande son qui a la pèche et de bonnes scènes d'actions? Aucun doute, "TAXI" est bien un excellent divertissement que l'on prend plaisir à voir et à revoir !


Les notes

Piste 1 (VO) Audio Vidéo
Version Française 12 12 / 12 12 / 12
Verdict Bonus Artistique
24 / 24 Le Nirvana Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests