TEST BLU-RAY : End of Watch


End of Watch Metropolitan Export

B Blu-ray 1080p 1.85:1 - Panoramique AVC-MPEG4 DI - ?

Version Anglaise DTS HD Master Audio 5.1 3.4 Mb/s

Version Française DTS HD Master Audio 5.1 3.4 Mb/s

Autres pistes Aucunes
Sous-titres Français
Sortie Blu-ray 27/03/2013
Awards Aucun

Critique image

Les toutes premières images indiquent quel genre de définition nous attend durant ces 108 minutes. Un rendu prit sur le vif façon « 50 Minutes Inside » avec des mouvements de caméras extrêmement nerveux suivants les situations et éprouvant des difficultés, à apporter un certain confort en basse lumière. Pour information sachez que chaque scène du film a été filmée par quatre caméras simultanément, afin de saisir l'action dans son ensemble, à 360 degrés. Deux des caméras étaient d'ailleurs harnachées sur Jake Gyllenhaal et sur Michael Peña comme on le voit si bien au chapitre 1 nommé astucieusement « Caméras Embarquées ». Cette volonté de donner un aspect documentaire aboutie sur une définition, qui, la majeure partie du temps, affiche rigueur et honneur. On ira même jusqu'à dire que de nombreux passages arrivent à laisser sans voix. Un piqué qui respecte l'uniforme, une colorimétrie tendue et sèche qui montre l'insigne, font monter la sauce "haute définition" à ébullition. Il y a cependant le revers de la médaille à tout ça. Des qu'il s'agit de faible intensité lumineuse, l'image se rapproche très fortement des documentaires TV avec des contrastes qui marchent en dehors des clous, du grain et une définition qui dans l'ensemble file du mauvais coton. Bien sur c'est voulu, et on passe très rapidement l'éponge tant le récit se trouve finalement superbement traité. Une imperfection nécessaire dirons-nous.


Critique sonore

Fidèle au visuel, ne vous attendez pas à du 5.1 à gogo. Au contraire, c'est plutôt un rendu "réel" qui claque sur les canaux. Essentiellement frontal il est vrai, mais les surrounds arrivent à capter l'ambiance vivante de Los Angeles. Tendez l'oreille car ça grouille derrière vous. Le caisson a également son mot à dire quand les situations l'imposent. Ça cogne juste et sec. Coups de feu et musique, l'alliance marche à chaque fois. Mais le plus important reste avant tout la restitution des voix. Ces dernières qui font office de plat de résistance à cette activité quotidienne de nos deux Rookies, restituent des dialogues propres, fluides et intelligibles. Rendez-vous au chapitre 14 baptisé "Piégés !" et savourez! VO vs VF : Très peu d'écart entre ces deux versions, avec une légère mise en avant des voix sur la vf. On octroiera un très bon 5.5 aux deux versions qui tirent dans le vrai avec fierté.


Conclusion technique

Avec cet aspect "documentaire" jouant à plein régime la carte du réalisme, cette édition Blu-Ray signée Métropolitan, transforme le pari du réalisateur afin de nous mettre la boule au ventre par son immersion spectaculaire. Excellent.


Suppléments

Un peu trop light : - Commentaire Audio du réalisateur - Making-of - Bandes-annonces


Critique artistique

Un film incroyablement puissant. Shooté par 4 caméras simultanément pour un rendu réaliste au plus haut point, difficile d'en ressortir indemne. A voir de toute urgence !


Les notes

Piste 1 (VO) Piste 2 Audio Vidéo
Version Anglaise 5.5 Version Française 5.5 11 / 12 10.5 / 12
Verdict Bonus Artistique
21.5 / 24 Délaissé Un très bon moment en perspective.

Par Sylvain Camps

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Tests